Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Afficher l'image d'origine

Ouest-France, toute l’actualité locale et internationale

L'armée américaine a annoncé vendredi que 300 Marines américains allaient être déployés à partir du printemps dans la province du Helmand (sud-ouest) en Afghanistan, où les États-Unis mènent une guerre depuis fin 2001 sans réussir à contrer l'insurrection islamiste.

Les Marines forment le corps expéditionnaire de l'armée américaine, et jouissent d'un grand prestige aux États-Unis. Ils avaient quitté la province du Helmand, haut lieu de la production d'opium, en 2014, alors que l'Otan retirait ses troupes pour laisser les troupes afghanes assurer la sécurité du pays face à l'insurrection des talibans. L'administration Obama espérait à l'époque retirer les troupes américaines du pays, ne laissant plus à terme qu'un millier d'hommes à Kaboul.

Mais près de trois ans après, les États-Unis sont contraints de maintenir environ 8 400 soldats dans le pays et de faire revenir les Marines dans le Helmand, où ils ont perdu de nombreux soldats avant 2014 dans les combats contre les talibans.

Entraîner et conseiller

Contrairement à leurs précédents séjours, les Marines n'auront pas en principe de rôle direct de combat contre les talibans, leur mission étant d'entraîner et de conseiller « des responsables clefs » de l'armée et de la police afghanes sur place, selon un communiqué du corps des Marines. « Le corps des Marines a un passé opérationnel en Afghanistan, particulièrement dans la province du Helmand », selon ce communiqué. « Conseiller et assister les forces des sécurité afghanes aidera à préserver les gains faits ensemble avec les Afghans » les années précédentes.

L'armée et la police afghanes ont du mal à résister aux coups de boutoir des talibans. Le général américain John Nicholson, commandant des forces de l'Otan dans le pays, a reconnu en décembre que les forces afghanes avait légèrement reculé face aux talibans, estimant que 64% de la population se trouvait désormais sous leur contrôle, contre 68% quelques mois auparavant.

Tag(s) : #Afghanistan

Partager cet article

Repost 0