Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alain Minc

franceinfo

Quand Alain Minc conseillait à Rothschild d'embaucher Emmanuel Macron

On sait qu'Emmanuel Macron, aujourd'hui candidat à l'élection présidentielle, a été inspecteur des finances, puis banquier d'affaires chez Rothschild. La banque et la dynastie du même nom étaient le sujet d'un "Document de Complément d'enquête" diffusé dans "Envoyé spécial" le 1er décembre 2016.

C'est Alain Minc, le conseiller politique qui murmure à l'oreille des grands patrons et des politiques, qui a "coopté" Emmanuel Macron. Ami de David de Rothschild, il joue parfois les entremetteurs dans ce petit milieu et a souvent servi de DRH officieux à la banque.

"Est-ce Alain Minc qui a présenté Emmanuel Macron à son ami David de Rothschild ?" lui demande Amandine Chambelland dans cet extrait. "Non, répond-il, il l'avait rencontré. Mais je lui ai dit qu'il fallait le prendre à tout prix.

" Pourquoi à tout prix ? 

"Parce qu'il était exceptionnellement charmant et intelligent, et que ce sont les qualités d'un banquier d'affaires."

"Un banquier d'affaires doit être intelligent, souple, rapide… poursuit Alain Minc. Et s'il peut être en plus charmant, parce que c'est quand même un métier de p… [Ces qualités], il les avait toutes, et il a quand même merveilleusement réussi."

Extrait de "Rothschild, le pouvoir d'un nom", un "Document de Complément d'enquête" diffusé dans "Envoyé spécial" le 1er décembre 2016.

la vidéo

POUR LA VISIONNER

CLIQUEZ CI-DESSOUS

http://www.francetvinfo.fr/politique/video-quand-alain-minc-conseillait-a-rothschild-d-embaucher-emmanuel-macron_1949309.html

L'Opinion

Alain Minc a répondu aux questions
de Nicolas Beytout

Soutien d’Alain Juppé lors de la primaire de la droite et du centre, Alain Minc a commenté la victoire de François Fillon sur le plateau de l’Opinion. « Je suis surpris de son triomphe », déclare l’économiste avant de revenir sur le programme et la campagne du candidat. « Je pensais qu’il se ‘juppéiserait’ après son élection », indique l’essayiste. « Il doit ouvrir le compas de son programme », explique-t-il. « François Fillon fera ce qu’il a dit sur la retraite mais je ne crois pas à cette histoire des 500 000 postes de fonctionnaires supprimés », continue Alain Minc.

Parmi les autres candidats engagés dans la course à l’élection présidentielle, Alain Minc salue la candidature d’Emmanuel Macron. « Je me suis trompé, je pensais qu’il se trompait de calendrier mais j’ai eu tort », indique-t-il. Pour l’économiste, l’ex-banquier d’affaires séduit également par son programme. «Macron est aussi libéral que Fillon et il tient un discours européen », estime Alain Minc qui indique qu’il votera sûrement pour l’ancien ministre de l’Économie.

Tag(s) : #Politique française

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :