Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Daniel Cohn-Bendit vote Macron, «le seul disposant d’un programme européen».

Tribune

deGenève

Daniel Cohn-Bendit ne croit guère à une victoire de Marine Le Pen. «Le plafond de verre est encore trop solide, les Français ne sont pas prêts à élire une femme.» L'Elysée risque donc d'être occupé par François Fillon, qui promet de mettre à la rue 500’000 fonctionnaires. «Il va s'amuser, pour gérer le pays! Il réussira à faire l’union des syndicats», ricane Dany le Rouge.

 

C’est peu dire que l’icône de Mai 68 n’est pas enthousiasmé par le duel qui s’annonce. «S’il faut choisir entre la droite dure et l’extrême-droite, optons pour une troisième solution!» Laquelle? Certainement pas Jean-Luc Mélenchon, «son social-national-chauvinisme» n’a aucune chance. Côté socialiste, Benoît Hamon «pose des questions intéressantes, mais ce n’est pas une carte gagnante» lui non plus. Quant à Manuel Valls, «son gouvernement s’est complètement décrédibilisé».

Il reste donc le social-libéralisme d’Emmanuel Macron, «un candidat intéressant, pour qui la contradiction gauche-droite n’existe plus». C’est aussi «le seul disposant d’un programme européen». C’est en lui que Daniel Cohn-Bendit place son espoir. «Les électeurs de Hamon et Mélenchon, s’ils votent pour l’un des deux, ne feront que renforcer la candidature Fillon. Le seul capable de nous éviter un duel Fillon-Le Pen, c’est Macron. Ce n’est pas un rassembleur, mais il pourrait être un aspirateur de suffrages!»

Tag(s) : #Politique française

Partager cet article

Repost 1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :