Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une pause-café lors du forum économique mondial à Davos, en Suisse, janvier 2017.

Une pause-café lors du forum économique mondial à Davos, en Suisse, janvier 2017.

RT

De Lénine à Davos :

un avertissement frappant contre les excès du capitalisme

Le décalage qui existe dans le monde aujourd'hui entre les plus riches et les plus pauvres n'est pas un état normal des choses, comme on essaie de nous le faire croire.

L'exemple des bolcheviks en est la preuve, selon le journaliste John Wight.

Ce qui est surprenant dans le rapport d'Oxfam sur la pauvreté mondiale, c'est qu'il a été une surprise pour quelqu'un. La révélation que huit personnes possèdent plus de richesses que la moitié la plus pauvre de l'humanité confirme tout simplement que le néolibéralisme fonctionne exactement comme prévu.

Lorsque, il y a cent ans, en 1917, la révolution russe a eu lieu, c'était en réponse à l'ordre économique qui avait mené au conflit global le plus dévastateur que le monde ait jamais connu, celui qui a fait plus de 17 millions de victimes et des millions des blessés et des mutilés.

Le même niveau de cupidité, une indifférence totale à l'égard du peuple ouvrier et des pauvres de la part des super-riches et de l'élite constituent aujourd'hui la force motrice idéologique du néolibéralisme

La première guerre mondiale a été conduite pour la répartition coloniale des pays sous-développés, surtout d'Afrique et du Moyen-Orient, les intérêts des riches et la puissance des classes dirigeantes européennes dont la soif pour les richesses et encore plus de pouvoir n'avait pas de limites.

Le même niveau de cupidité, une indifférence totale à l'égard du peuple ouvrier et des pauvres de la part des super-riches et de l'élite constituent aujourd'hui la force motrice idéologique du néolibéralisme, indépendamment des arguments avancés par ses partisans et ses défenseurs. Les huit multi-milliardaires, cités dans le rapport d’Oxfam, qui possèdent en 2017 plus de richesses que 3,6 milliards d'êtres humains, sont : Bill Gates, Warren Buffet, Amancio Ortega, Carlos Slim Helu, Jeff Bezos, Mark Zuckerberg, Larry Ellison et Michael Bloomberg. Ce qui est frappant, mais peut-être pas vraiment surprenant dans ce groupe, c'est qu'un sur deux est Américain.

Huit personnes n'auraient pas réussi à amasser des biens aussi énormes et obscènes sans un ordre économique et politique nécessaire pour le rendre possible. Cet ordre, c'est le néolibéralisme, en d’autres termes, le capitalisme mondial absolu, qui est l’antithèse même de la souveraineté nationale. 

POUR LIRE LA SUITE
CLIQUEZ CI-DESSOUS

https://francais.rt.com/opinions/32627-lenine-davos-exces-capitalisme

Tag(s) : #Capitalisme