Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dessin repris sur El Diablo

Dessin repris sur El Diablo

Le Conseil d'Administration d'EDF s'est réuni pour délibérer sur la fermeture de la centrale de Fessenheim.

La FNME CGT considère que celle-ci n'est justifiée ni d'un point de vue économique et industriel, ni d'un point de vue social, ni d'un point de vue environnemental.

L'acharnement du gouvernement à vouloir à tout prix afficher une prise de guerre ne suffira pas à racheter un quinquennat désastreux. On aurait préféré que le Président de la République s'attache plus à honorer d'autres promesses (mon ennemi c'est la finance...). Mais elles demandent un autre courage politique ! 

Le gouvernement a exercé une pression extraordinaire sur les administrateurs d'EDF indépendants et un chantage inacceptable sur l'entreprise en menaçant, entre autres, de ne pas autoriser le redémarrage de la centrale de Paluel. C'est consternant !

Face à la mobilisation, le vote ne s'est porté que sur l'acceptation de l'indemnisation et pas sur la demande administrative d'abrogation de l'autorisation d'exploiter.

Le rapport de force que maintiennent les salariés, en particulier ceux de Fessenheim, pour défendre leur outil de travail, porte ses fruits.

L'histoire n'est pas écrite et la FNME CGT continuera avec les salariés à mettre tout en œuvre pour empêcher ce qui serait un gâchis historique.

Tag(s) : #Economie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :