Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photo : CGT Gibert-Joseph

Le site confédéral de la CGT

La moitié environ des 80 salariés de la librairie Gibert-Joseph du boulevard Saint-Michel à Paris est en grève depuis quatre jours. Le mouvement a démarré suite à une procédure engagée contre un salarié syndiqué à la CGT. En aucun cas les grévistes ne jugent cette procédure justifiée, d'autant plus qu'elle s'ajoute à la dégradation des conditions de travail dans l'entreprise.

Pour revenir sur cette affaire qui semble n'être que de la répression syndicale selon les élus CGT de l'entreprise, le vendredi 20 janvier 2017, 65 % des salariés étaient en grève. Le mouvement avait démarré suite au lancement d'une procédure de licenciement à l'encontre d'Aymeric, salarié chez Gibert-Joseph à Saint-Michel et syndiqué CGT. Il aurait manifesté de l'agressivité à l'égard de sa supérieure hiérarchique.

Selon Rémy Frey, secrétaire de la section CGT à l'entreprise, il venait pourtant informer sa supérieure de la difficulté de laisser sans surveillance humaine les caisses automatiques présentant quelques dysfonctionnements. Ce conflit s'inscrit, selon Rémy Frey, à l'approche des élections professionnelles qui devaient avoir lieu fin février dans un contexte où l'entreprise tente d'imposer une autre organisation syndicale. En effet, la CGT est majoritaire à l'entreprise depuis 6 ans maintenant et dénonce, en particulier depuis l'arrivée d'une nouvelle équipe à la direction, des conditions de travail très difficiles moralement et matériellement. En octobre dernier, par exemple, alors qu'une salariée rentrait tout juste d'arrêt maladie, elle a été contrainte de se justifier sur les raisons de son arrêt.

Les grévistes réclament la levée de la procédure de licenciement et l'ouverture de négociations sur les conditions de travail ainsi que l'arrêt des comportements managériaux abusifs. Ils demandent également le respect des représentants du personnel. Une délégation reçue hier, lundi 23 janvier, a indiqué que la direction avait montré des signes d'ouverture.

Photo : CGT Gibert-Joseph

Tag(s) : #Lutte de classes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :