Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Figaro : Retraite à 60 ans, Sécu intégrale... le programme économique de Jean-Luc Mélenchon

Le Figaro

LE SCAN ÉCO - Dans un entretien au Monde, ce vendredi, le candidat à la présidentielle a brossé les grandes lignes de son programme. Le Figaro fait le point sur toutes ses propositions économiques.

Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise, comme il se définit lui-même, a ressurgi, ce jeudi, dans un paysage politique très occupé par la primaire organisée par le PS en critiquant la légitimité de cette élection. Il a défendu l'idée qu'à gauche, le vote utile, c'est lui.

Entretien au Monde ce vendredi, longue note de blog et présentation de ses voeux ce jeudi: le candidat qui doit tenir meeting, dimanche 8 janvier, à Tourcoing et mercredi 11 janvier, au Mans, tente de se faire une place dans un espace médiatique saturée par la primaire de la Belle alliance populaire...

Le Figaro revient sur les grandes lignes de son programme économique.

Social

Jean-Luc Mélenchon souhaite «le retour aux 35 heures réelles», l'abrogation de la loi El Khomri, et l'augmentation immédiate du smic net mensuel de 16% pour le porter à 1326 euros net pour 35 heures.

Retraites

Il propose de rétablir la retraite à 60 ans avec quarante annuités pour une retraite complète.

Santé

Le candidat de la France insoumise propose un remboursement de la Sécu à 100% «des frais médicaux et des droits fondamentaux inconditionnels - droit aux premiers mètres cubes d'eau, de gaz et aux premiers kilowatheures gratuits», détaille-t-il dans Le Monde. Il abolira les dépassements d'honoraires des médecins, et renforcera le paiement au forfait, il reconstruira le service public hospitalier, et reprendra la tarification à l'acte.

Revenu universel

Jean-Luc Mélenchon fustige les propositions de «revenu décent de 800 euros» ou «revenu universel de 535 euros» de, respectivement, Manuel Valls et Benoît Hamon, leur reprochant leur ambiguïté. «Les deux formules sont au-dessous du seuil de pauvreté, de l'allocation aux adultes handicapés et même du minimum vieillesse», accuse Jean-Luc Mélenchon dans Le Monde.

Energie

En faveur de la sortie du nucléaire avec notamment la fermeture immédiate de Fessenheim, l'abandon des projets EPR de Flamanville et d'Hinkley Point, le candidat à la présidentielle veut un modèle de relance par la planification écologique. Il propose d'injecter 100 milliards d'euros supplémentaires dans l'économie pour des investissements écologiquement et socialement utiles et de transformer les 41 milliards d'euros annuels du pacte de responsabilité et du crédit d'import compétitivité pour financer la transition énergétique et les activités socialement utiles

Europe

Jean-Luc Mélenchon souhaite s'exonérer du pacte de stabilité et des règles européennes encadrant les déficits et mettre fin à l'application unilatérale de la directive sur le détachement de travailleurs en France. Il refuse les traités de libre-échange (Tafta, Ceta...), veut dévaluer l'euro pour revenir à la parité avec le dollar.

Entreprises et finances

Côté entreprises, le candidat aimerait revenir sur le programmes de privatisation et instaurer un protectionnisme solidaire pour produire en France. Côté finances, il veut séparer les banques d'affaire des banques de détail et créer un pôle public bancaire. Il veut sortir que la France sorte du FMI et de la Banque mondiale pour oeuvrer à la création d'un Fonds d'urgence sociale et d'une Banque solidaire d'investissement.

Tag(s) : #Politique française