Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ouest-France, toute l’actualité locale et internationale

Le président américain Donald Trump a déclaré jeudi à son homologue chinois Xi Jinping qu'il respecterait le principe d'« une seule Chine ».

Le président américain Donald Trump a déclaré jeudi à son homologue chinois Xi Jinping qu’il respecterait le principe d'« une seule Chine », au cours d’une « longue » conversation téléphonique, la première entre les deux hommes depuis son investiture.

Un simple coup de fil d’une importance cruciale. Alors que, depuis plusieurs semaines, les États-Unis de Donald Trump et la Chine de Xi Jinping haussent le tonjouent à l’épreuve de force et montrent leurs muscles, la première conversation officielle entre les deux dirigeants, jeudi, a semblé vouloir montrer un début d’apaisement.

« Les deux dirigeants ont discuté de nombreux sujets et le président Trump a accepté, à la demande du président Xi, de respecter le principe d'"une seule Chine" », a indiqué la Maison Blanche.

La volonté d’une « relation constructive »

MM. Trump et Xi ont échangé « des invitations à se rencontrer dans leurs pays respectifs », a ajouté la Maison Blanche, qui a qualifié la discussion d'« extrêmement cordiale »« Les deux dirigeants ont hâte de discuter à nouveau avec de très bons résultats », a-t-elle déclaré.

« Xi Jinping salue la réaffirmation par M. Trump de l’adhésion du gouvernement américain au principe de la Chine unique », a indiqué la télévision chinoise CCTV, un média d’État, sur son site internet.

La Maison Blanche avait annoncé mercredi que le chef de l’État américain avait envoyé à Xi Jinping une lettre dans laquelle il souhaitait une « relation constructive » entre les deux pays, après des accès de tension survenus depuis son élection.

Pékin sérieusement irrité

Entre sa victoire à l’élection de novembre et son investiture fin janvier, Donald Trump avait sérieusement irrité Pékin en acceptant un appel téléphonique de félicitations de la présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen.

Au nom du « principe d’une seule Chine », Pékin refuse que ses partenaires entretiennent des relations diplomatiques avec l’île, qu’il considère comme une province rebelle.

P
Tag(s) : #Etats-Unis