Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thales, qui conçoit notamment le radar RBE2 du Rafale, a été le premier bénéficiaire des paiements de la DGA en 2016.
Thales, qui conçoit notamment le radar RBE2 du Rafale, a été le premier bénéficiaire des paiements de la DGA en 2016.

Thales, qui conçoit notamment le radar RBE2 du Rafale, a été le premier bénéficiaire des paiements de la DGA en 2016.

Challenges

Le classement des industriels qui captent

les milliards de la défense

Et le gagnant est… Thales. Avec 1,5 milliard d'euros récoltés en 2016, le groupe électronique français a été le principal bénéficiaire des paiements de la Direction générale de l'armement l'année dernière, selon le bilan dressé lundi 6 mars par le délégué général pour l'armement Laurent Collet-Billon.

Thales devance le CEA (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives, 1,47 milliard), DCNS (1,39 milliard) et Airbus Group (1,2 milliard). Suivent NHI, le consortium fabrique l'hélicoptère de transport NH90 (611 millions d'euros), Dassault (594 millions) Safran (492 millions), Airbus Safran Launchers (428 millions), le missilier MBDA (261 millions), et Nexter (177 millions).

En tout, ce sont ainsi 10,8 milliards d'euros qui ont été investis par la DGA en 2016. "Nous restons le principal investisseur de l'Etat, de très, très, très loin", rappelle Laurent Collet-Billon.

Après DCNS en 2014 et Airbus en 2015, Thales remporte ainsi la couronne –très symbolique- de principal fournisseur de la défense. Le groupe profite ainsi de sa présence sur presque tous les grands programmes du ministère: le Rafale, dont il conçoit 25%, l'hélicoptère d'attaque Tigre, les frégates FREMM ou encore l'avion de transport militaire A400M. Thales est aussi le principal fournisseur d'équipements électroniques des armées: il a notamment livré en 2016 de nombreux équipements (radars, centres de commandement) pour le système de commandement des opérations aériennes SCCOA.

Le groupe a aussi décroché des commandes de roquettes guidées laser de 68mm pour l'hélicoptère Tigre, de deux avions légers de surveillance et de reconnaissance (en partenariat avec Sabena Technics), et obtenu le contrat de rénovation des systèmes d'information et de commandement de l'armée de terre et de la Marine et celui de modernisation des réseaux de télécommunications du ministère de la Défense (programme Descartes). Le ministère de la défense français représente ainsi 10% du chiffre d'affaires total de Thales (14,9 milliards d'euros en 2016).

Les mauvaises langues souligneront pourtant que le titre de principal fournisseur de la défense est en trompe-l'œil. Les chiffres de la DGA distinguent en effet les paiements effectués à Airbus d'un côté, et ceux adressés à NHI de l'autre. Or Airbus Helicopters dispose de 62.5% des parts du consortium NHI, devant l'italien Leonardo (32%) et le néerlandais Fokker (5%). En consolidant les paiements des deux industriels, c'est donc bien Airbus qui serait le numéro un des paiements de la DGA, avec 1,8 milliard d'euros environ… Peut-être un tel titre aurait-il été inopportun, alors que les tensions entre Airbus et le ministère de la défense sur l'A400M se sont accrues ces dernières semaines. S'il a salué des "progrès significatifs" sur les capacités tactiques de l'A400M (parachutage, emploi sur terrains sommaires, ravitaillement d'hélicoptères...), Laurent Collet-Billon a prévenu que l'industriel allait devoir compter avec une "pression accrue" de la DGA, notamment sur la livraison en 2017 des deux A400M attendus par les forces françaises.

Le classement apporte d'autres enseignements. Un, Dassault Aviation, si souvent accusé de vivre aux crochets de l'Etat, n'a touché "que" 594 millions d'euros en 2016, soit trois fois moins que Thales ou le CEA. L'avionneur français n'a en effet livré que 6 Rafale aux forces françaises en 2016, trois autres étant livrés à l'Egypte. Deux, DCNS, lui, reste bien accroché au top 3 grâce à la production régulière de ses frégates Fremm. Trois, les spécialistes des équipements terrestres Nexter et Renault Trucks Défense restent dans les profondeurs du classement, avec respectivement 177 et 94 millions d'euros de paiements de la DGA, contre 253 et 130 millions en 2015. Mais ces sommes sont appelées à décoller avec l'avancée du programme Scorpion de renouvellement des blindés de l'armée de terre.

Un programme qui bénéficiera aussi largement à un certain… Thales.

Tag(s) : #Europe