Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

20 millions de personnes risquent la famine, mais l'Occident parle de Poutine et d'Assad

RT

Les médias occidentaux ne cessent de voir comme priorité la destitution de Bachar el-Assad, en négligeant ainsi les aspects humanitaires beaucoup plus importants. Le journaliste Neil Clark se penche sur la situation humanitaire au Moyen-Orient.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a averti la semaine dernière que 20 millions de personnes risquaient de mourir de faim en raison des conflits et de la sécheresse.

Si vous avez manqué cette nouvelle choquante et très importante, ce n'est pas surprenant, car elle n'a pas fait les gros titres, et certainement pas en Occident. Au lieu de cela, les médias occidentaux sont dominés par de fausses indignations de l'establishment politico-médiatique pro-guerre concernant des photos des enfants, ces victimes apparentes d'une attaque chimique présumée, imputée très rapidement par les Etats-Unis et leurs alliés au président syrien Bachar el-Assad, sans avoir de preuves solides.

Les vrais humanitaires se soucient de toutes les victimes de la même façon. Les faux humanitaires ne pensent qu'à ceux qui ont été tués par l'«ennemi officiel»

Comment sait-on que la préoccupation de l'establishment au regard des enfants-victimes de la guerre n'était pas sincère ? C'est facile. Les vrais humanitaires se soucient de toutes les victimes de la même façon. Les faux humanitaires ne pensent qu'à ceux qui ont été tués, ou semblent avoir été tués par l'«ennemi officiel» des élites occidentales, comme le président Assad. Cette «indignation» doit être exprimée fortement, et très publiquement, afin d'appuyer le bombardement du pays «ennemi officiel» et, pour aller encore plus loin, l'idée d'un changement de régime, ce qui favorise l'industrie des armements et ceux qui y travaillent deviennent encore plus riches. Pourtant, si un allié de l'Occident ou des puissances occidentales elles-mêmes sont responsables de telles atrocités, l'histoire est très différente. Il s'agira alors de dire : N'évoquez pas la guerre ! Changeons de sujet aussi vite que possible ! Les «interventionnistes libéraux» deviennent alors aussi silencieux que les souris d'église.

POUR LIRE LA SUITE
CLIQUEZ CI-DESSOUS

https://francais.rt.com/opinions/37090-hypocrites-humanitaires-20-millions-risquent-famine-occident-poutine-assad

 

Tag(s) : #Contre l'impérialisme

Partager cet article

Repost 0