Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La rage est de retour,  par Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon

En quelques jours, l’atmosphère de la campagne électorale présidentielle a bien changé ! C’est assez normal puisqu’elle approche de son terme. Un grand bouleversement s’y produit avec la percée de ma candidature. Désormais, on s’accorde à penser que je pourrais accéder au deuxième tour et que, dans cette hypothèse, je battrais très nettement madame Le Pen. Dès lors, beaucoup de nervosité s’est manifestée chez mes concurrents et chez plusieurs de ces commentateurs inamovibles une nouvelle fois pris à revers parce qu’ils n’avaient rien vu venir et parce qu’ils ne comprennent toujours rien à ce qui se passe. Du coup, plusieurs analystes et candidats ont totalement perdu leur sang-froid. L’ambiance me rappelle ce que nous avons connu en 2005, quand toute la caste des superstructures politiques et intellectuelles du pays s’était mobilisée dans une rageuse haine des tenants du « non » au référendum constitutionnel européen. La rage est de retour.

De nouveau on annonce avec ma victoire électorale l’arrivée de l’hiver nucléaire, des pluies de grenouilles, les chars de l’Armée Rouge et le débarquement des Vénézuéliens. C’est souvent si trivial que je crois pouvoir en attendre l’effet exactement inverse : aucune personne sérieuse ne peut accorder de l’importance à de telles divagations. Que ceux qui s’en rendent responsable puissent l’ignorer témoigne de l’indicible mépris qu’ils ont pour l’intelligence de leurs concitoyens. Je ne veux nommer ici personne pour n’ouvrir aucune querelle subalterne à l’intérieur de ma campagne. Mais qu’une commentatrice puisse dire que mon projet « c’est l’URSS des années 50 » est tellement frappant ! Naturellement elle-même n’y croit pas. Mais alors comment fait-elle pour penser que d’autres puissent être assez stupides pour le croire ? Et cette autre qui affirme tantôt que « il n’a pas de programme », tantôt « son programme n’est pas chiffré » et pour finir « il a eu l’habilité de n’avoir aucun point saillant dans son programme » !

Il est évident alors que l’intéressée n’a rien suivi du déroulement de la campagne depuis des mois et s’est contentée de répéter les leçons des dîners en ville auquels elle participe. Cruel réveil des paresseux qui n’ont pas fait leur travail ! Ainsi, il y a une façon de me critiquer qui valide totalement ma critique de ce petit monde ! Elle donne tout son sens à ce cri qui monte dorénavant dans mes meetings : « dégagez-les ! ». La caste qui hurle à la mort à mon sujet en vient même à oublier qu’elle est censée combattre madame Le Pen. Peut-être parce que ces grands esprits découvrent comment le piège destiné à élire sans autre discussion quiconque serait opposé à elle au deuxième tour se retourne contre ceux qui l’ont inventé et peaufiné pendant tant d’années ! Car voici également que les sondages m’annoncent vainqueur beaucoup plus largement que d’autres face à l’extrême droite.

Après Marseille


Je crois bien que notre meeting à Marseille est davantage qu’un événement de campagne électorale. Comme tout rassemblement populaire de cette ampleur, il donne à voir quelque chose du fond politique du pays lui-même. Peut-être que s’il fallait résumer le tout en un seul instant, ce serait celui de la minute de silence devant la Méditerranée, à la mémoire de ceux qui ont péri en mer dans les vagues d’émigration actuelles. Ainsi a été prouvé que notre peuple ne se confond pas avec les propos insupportables que l’extrême droite de Madame Le Pen prétend exprimer en son nom. Ensuite, l’adhésion qui s’est exprimée avec mon discours sur la paix avait un caractère profond et réfléchi et non pas seulement émotif. Qui regarde de nouveau la vidéo de ce rassemblement voit que les gens suivent chapitre par chapitre la démonstration que je fais et réagissent à des mots bien particuliers. Ainsi Marseille en dit long sur les courants d’opinion qui labourent notre pays et dont je suis le porte-parole dans le sens le plus littéral du terme...
 

POUR LIRE LA SUITE
CLIQUEZ CI-DESSOUS

http://melenchon.fr/2017/04/12/rage-de-retour/
.

Tag(s) : #Politique française

Partager cet article

Repost 0