Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le PRCF à

Cher Jean-Luc Mélenchon,
 
chers militants insoumis, chers camarades communistes, chers concitoyens,
 
En novembre dernier le PRCF a choisi, à la quasi-unanimité, d’apporter un « soutien critique, mais dynamique et constructif » à la candidature de Jean-Luc Mélenchon. En votant Mélenchon, il s’agit toujours pour nous…
  • d’élargir l’espace politique progressiste indispensable aux luttes pour le progrès social, pour l’indépendance nationale et pour la paix mondiale. Et c’est encore plus nécessaire à l’heure où l’aventurisme militaire effréné de Trump, applaudi par l’OTAN et par tous les dirigeants européens, socialistes en tête, menace la paix mondiale de la Syrie à la Corée en passant par l’Ukraine.
  • De conjurer le second tour de cauchemar programmé par l’oligarchie entre Le Pen et, au choix, le thatchérien François Fillon et le super-atlantiste Emmanuel Macron
Depuis novembre, et nous avons fait notre part du boulot en diffusant 150 000 tracts franchement communistes aux entreprises, en collant des milliers d'affiches et d'autocollants, en allant sur le terrain auprès des travailleurs, la dynamique Mélenchon s’est affirméeet il n’est plus impossible, si tout le monde s’y met, que J.-L. M. soit au second tour, voire qu’il accède à l’Elysée.
 
Qui ne voit que ce ne sera pas le même rapport des forces pour les travailleurs, la paix, le progrès social et l’indépendance nationale, si c’est Mélenchon qui accède à l’Elysée ou si, à l’inverse, c’est Fillon-Thatcher, Macron-Merkel, ou pire encore, Le Pen-Trump, qui s’emparent de l’Etat pour lancer, dès la fin juin, leur sinistre guerre-éclair contre le mouvement ouvrier ? Que Hamon, Fillon ou que Macron gagnent et ce sera immédiatement un renforcement immédiat de la dictature supranationale de l'Union Européenne, la signature accélérée du TAFTA, l’engagement de la France dans les guerres impérialistes de Trump de la Syrie à l’Extrême Orient. Que Marine Le Pen l’emporte et la fascisante « France en ordre » promise par le FN s’abattra sur les syndicalistes et sur la jeunesse !
 
POURTANT, à l’approche du 1er tour, et sans doute dans l’espoir de convaincre les derniers électeurs euro-constructifs de Hamon, J.-L. M. modère de plus en plus son propos euro-critique. Son discours de Dijon a même créé un certain trouble chez les électeurs les plus euro-critiques car les médias y voient un changement, sinon de cap, du moins d’accent, sur la question européenne. A trop vouloir se disculper du crime d’euro-scepticisme que brandissent les médias pro-Macron, la candidature insoumise prend ainsi le risque de s’exposer aux attaques hypocrites du FN, qui sème le doute en évoquant Tsipras.
 
En outre, il est pénible de constater que désormais le drapeau rouge n’est plus persona grata aux meetings insoumis. Faut-il rappeler que les plus belles avancées de notre peuple furent obtenues en 36, 45, 68, ou encore en mai 2005, quand le drapeau tricolore était uni au drapeau rouge, la classe ouvrière et la nation faisant cause commune contre la réaction.
 
C’est pourquoi, tout en confirmant, voire en amplifiant notre dynamique soutien critique à JLM, qu’il faut tout faire pour porter au second tour, le PRCF tient à dire ceci en toute indépendance d’action et de jugement :
 
Ce n’est pas en lâchant du lest sur l’Europe, sur le drapeau rouge ou sur l’Internationale que J.-L. M. gagnera. Edulcorer son propos, comme certains malins doivent le lui conseiller, permettrait peut-être de grappiller quelques électeurs PS indécrottablement euro-béats, mais ce gain minime se paierait d’une désaffection de nombreux militants ouvriers opposés à l’UE. Rappelons en effet qu’en 2005, 79% des ouvriers ont voté Non à la constitution européenne. Ce sont ces millions de travailleurs qu’un discours euro-critique clair peut arracher  à l’abstention pour porter J.-L. M. au second tour, voire à l’Elysée.
 

 C’est pourquoi, le PRCF appelle les communistes, les syndicalistes de classe, les citoyens franchement insoumis à l’UE, à l’euro et à l’OTAN,

  • à s’engager encore plus fort dans la bataille politique pour porter J.-L. M. au second tour, car encore une fois, malgré les inconséquences du candidat et du courant progressiste, mais non franchement prolétarien qu’il représente, sa victoire serait un point d’appui pour la paix mondiale gravement menacée, pour le progrès et pour la souveraineté des peuples,
  • MAIS AUSSI, et avec la même détermination, pour revendiquer haut et fort les quatre sorties de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et du capitalisme, pour défendre EDF et revendiquer des nationalisations démocratiques, pour marcher non seulement à la révolution citoyenne, comme dit Mélenchon, mais à l’abolition de l’exploitation capitaliste en s'aidant des solides propositions programmatiques du PRCF. Et avant tout, comme le fait le PRCF, portons le débat sur le Frexit progressiste à l’entrée des usines, dans les quartiers populaires, bref, dans la classe qui reste politiquement décisive : la classe ouvrière, le monde du travail, en un mot, parions franchement sur la FORCE DU PEUPLE !
 

Le PRCF appelle aussi les communistes qui visionneront cette vidéo ou qui liront ce texte à rejoindre le PRCF. C’est utile pour mener le combat électoral sans sectarisme et sans complaisance, mais surtout, c’est indispensable pour reconstruire un vrai parti communiste, pour soutenir le syndicalisme de classe, pour que le monde du travail dispose à nouveau du grand parti d’avant-garde qui peut seul, à terme, garantir le vrai changement dans notre pays.

Pour terminer j’adresse à notre candidat Jean-Luc Mélenchon mes vœux de succès final. Et que vive la France Franchement Insoumise – F.F.I. - 
  • à la fascisante « France en ordre » de Mme Le Pen,
  • à l’OTAN de Trump-La-Mort
  • et à l’Europe incurablement prédatrice de Merkel, de Fillon, de Macron et du PS maastrichtien.
Georges Gastaud - 
Secrétaire National du PRCF
19 avril 2017
Tag(s) : #Politique française

Partager cet article

Repost 0