Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De nombreux salariés d'amcor étaient venus ce lundi matin soutenir leur deux collègues convoqués au tribunal d'Argentan.

Une réunion organisée en préfecture le jeudi 30 mars avait pu faire croire à une reprise du dialogue entre les salariés et la direction. Mais le lendemain, on apprenait que cette dernière avait déposé plainte contre deux des 86 salariés, des représentants du personnel, de son usine argentanaise, une usine qu'elle compte fermer d'ici le mois de juin. Les négociations autour du Plan de Sauvegarde pour l'Emploi se sont brutalement interrompues le 23 mars dernier et depuis le site ornais du géant australien de l'emballage est bloqué. 

Ce lundi matin, les deux représentants du personnel mis en cause par la direction (elle estime que le blocage est dangereux pour les salariés) étaient convoqués au tribunal d'Argentan. Nombre de leurs collègues, toujours en grève, avaient fait le déplacement pour les soutenir. Pour eux, cette plainte en justice s'apparente à une tentative d'intimidation. La décision du tribunal devrait être connue dans l'après-midi. En revanche, toujours aucune date pour la reprise des négociations.

Reportage de Jean-Yves Gélébart et Cyril Duponchel
Intervenants:
- Jérôme Chapé, délégué FO usine Amcor
- Patrick Henry, délégué CGT usine Amcor

 
 
 
 
 
Tag(s) : #Lutte de classes

Partager cet article

Repost 0