Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Résultat de recherche d'images pour "Grèves chez SFR Images"

Résultat de recherche d'images pour "Grèves chez SFR Images"

Syndicat Départemental CGT 

des Activités Postales et de Télécommunications

de Loire Atlantique

 

Les grèves chez SFR se multiplient géographiquement dans les enseignes du groupe, avec un effet contagieux puisque les salariés du centre de supervision des réseaux sont eux aussi partiellement à l’arrêt.


Le groupe SFR a beau tout tenter pour redorer le blason de la marque, les séquelles du rapprochement avec Numericable ressemblent plus à des plaies ouvertes qu’à de simples égratignures. 2016 avait déjà été marquée par des mouvements sociaux chez l’opérateur. En juin dernier, les employés de SFR Business Solutions, sur le site des Ulis, avaient protesté contre la baisse de leur prime d’intéressement et la dégradation de leurs conditions de travail. En septembre, de nouveaux sursauts avaient poussé le PDG Michel Combes à sortir de son silence alors que deux syndicats, CGT et CFE-CGC, appelaient à la grève début septembre.

 

SFR Distribution ouvre le bal

L’accalmie n’aura duré que quelques mois. Depuis plusieurs jours, les grèves se multiplient de nouveau chez SFR. Le week-end dernier, de nombreux salariés des boutiques SFR en Bretagne (Quimper, Brest, Lorient, Rennes, etc.) ont manifesté, dénonçant la baisse de leurs salaires. « Certains vendeurs qui travaillent 39 heures par semaine ne gagne plus que 900 euros par mois », explique un CGTiste au Télégramme.

C’est tout SFR Distribution qui s’alarme de la situation. Les appels à la grève se sont multipliés et ont été entendus en France comme à Nantes, Evreux ou Reims par exemple. A l’origine : les syndicats CGT, CFDT, Unsa, CFE-CGC et CFTC qui manifestent contre le plan de départs volontaires mais aussi contre des conditions devenues insupportables : moins de primes, baisses de salaires, surcharges de travail, objectifs délirants, etc. C’est en tout cas ce que rapportent les employés du groupe.

SFR Pôle Télécom

C’est une autre histoire au Pôle Télécom de SFR. Nos confrères de Siliconrelèvent qu’une grève a éclaté lundi 3 avril dernier au centre de supervision réseau de SFR. Elle se poursuit partiellement jusqu’à ce vendredi 7 avril mais pourrait continuer si aucun accord n’est trouvé. Là encore les employés s’élèvent contre les conditions de travail et les suppressions de postes annoncées.

La CFE-CGC détaille quant à elle le plan de réorganisation du Pôle Télécom et du « Livre 2 ». Cela concerne :

  • 1 974 postes supprimés chez SFR SA soit 26%
  • 612 postes supprimés chez SFR Service Client soit 53%
  • 191 postes supprimés chez Numéricable soit 38%
  • 181 postes supprimés chez Completel soit 37%

Rappelons qu’en juillet 2016 le groupe SFR avait officialisé la suppression de 5 000 emplois via des plans de départ volontaires. A l’époque nous avions réalisé une comparaison basée sur le nombre de clients et le nombre d’employés de chaque opérateur.

Tag(s) : #Lutte de Classe

Partager cet article

Repost 0