Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

12 avril 2017. Lille, Grand Palais. Une exigence : la libération de Georges Ibrahim Abdallah, résistant communiste libanais détenu en France depuis 32 ans en raison de ses convictions anti-impérialistes et antisionistes. Une revendication relayée, ce mercredi par ses collectifs de soutien, auprès des partisans de Jean-Luc Mélenchon, candidat à la présidence de la République, venu exposer son programme dans la capitale de la Flandre.
 
L'engagement indéfectible de Georges Ibrahim Abdallah en faveur de la libération de la Palestine ainsi que la résistance du peuple palestinien à l'occupation israélienne ont été largement évoqués dans un tract tiré à 2500 exemplaires. 9 camarades présents pour la distribution.
 
Georges Ibrahim Abdallah ? Une découverte pour les uns ! Pour d'autres : l'expression d'une légitime indignation quant au sort réservé à un militant coupable aux yeux de l'Etat français d'être resté fidèle à ses engagements. Mais toujours à la clé de fructueux échanges en vue d'intensifier la campagne de mobilisation en faveur de la libération du plus ancien prisonnier politique de l'Hexagone.
 
LIBERTE pour Georges ABDALLAH !
Résistant libanais et de la cause palestinienne détenu en France depuis 32 ans
Au début des années 1980 à l’heure où le Liban et la Palestine sont agressés par Israël, Georges Abdallah, militant communiste, résiste à l’occupant sioniste. Avec les Fractions armées révolutionnaires libanaises (FARL), il mène le combat en Europe au cœur des puissances occidentales alliées d’Israël.
Arrêté à Lyon, il est condamné en 1987 à l'issue d'un procès truqué, à la réclusion criminelle à perpétuité pour complicité dans l'exécution, en 1982, d'un agent du Mossad, les services secrets israéliens, et d'un autre de la CIA. La même année des centaines de civils palestiniens sont assassinés dans les camps de réfugiés de Sabra et Chatila à Beyrouth-Ouest par les milices chrétiennes libanaises, avec la complicité d'Israël et de l'Occident. En toute impunité !
Georges Abdallah, 66 ans, est libérable depuis 1999. Par deux fois, en 2003 et en 2012, la « Justice » française ordonne sa libération. Par deux fois, l’État français intervient pour l’empêcher ; Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, refusant, en janvier 2013, de signer le décret d'expulsion vers le Liban imposé par les juges comme préalable à sa libération. Comment s’étonner du refus de Manuel Valls de permettre à Georges Abdallah, combattant de la cause palestinienne, de rentrer dans son pays natal, le Liban, un ministre qui clame ouvertement son allégeance à Israël: «Je suis lié d’une manière éternelle à la communauté juive et à Israël, quand même!»
Nous réitérons notre appel à libérer IMMEDIATEMENT et sans exception tous les prisonniers palestiniens et arabes détenus dans les prisons israéliennes, ils sont actuellement -6500- (source Addameer) mais aussi tous les vaillants prisonniers à travers le monde, emprisonnés et persécutés pour leur soutien à la Palestine, comme le résistant internationaliste Georges Abdallah, militant de la cause palestinienne, emprisonné ici même, en France, depuis plus de 32 ans !
OUI l’acharnement à maintenir emprisonné Georges Abdallah relève donc bien d’une logique politique et non plus judiciaire. OUI c’est un scandale d’État intolérable ! La justice de classe est soumise au pouvoir politique, lui-même sous influence d’Israël et des États-Unis d'Amérique. Le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas a même cité Georges Abdallah comme exemple de perpétuité ! Où est l'indépendance de la "Justice" ? Cette "Justice" qui a condamné le résistant Abdallah, est la même qui condamnait les résistants français ou étrangers pendant l'occupation nazie. Des résistants déjà qualifiés de "terroristes" : Pierre Georges (Colonel Fabien), Missak Manouchian, D'Estienne d'Orves ...
C’est pour ses idées d’émancipation que Georges Abdallah s’est engagé dans la lutte. Ce sont pour elles et son combat révolutionnaire qu’il est encore détenu aujourd’hui. Pour cela nous exigeons sa libération immédiate et inconditionnelle.
Aussi, l’exigence de sa libération fait-elle l’objet de campagnes internationales. Dans la région, de nombreux rassemblements et manifestations se sont déroulés tant dans les rues de Lille qu’au beffroi d’Arras ou au musée du Louvre à Lens. Deux communes PCF du Pas-de-Calais (Calonne-Ricouart et Grenay) l’ont même élevé au rang de citoyen d’honneur.
Dans un communiqué le 29 Avril 2013, le Parti de Gauche, Jean-Luc Mélenchon et Sakina Faouzi avaient déjà demandé « aux Ministres de la Justice et de l’Intérieur d’appliquer le droit, et de libérer cet homme, qui doit recouvrer sa liberté ».
Aujourd’hui de nouveau nous nous adressons à vous tous et à Jean Luc Melenchon afin de vous informer mais aussi de solliciter votre soutien à la campagne unitaire et internationale pour la libération de Georges Abdallah.
Vous pouvez écrire à Georges Abdallah :
Monsieur Georges Ibrahim ABDALLAH 2388/A221 CP de Lannemezan 204 rue des Saligues BP 70166 65307 LANNEMEZAN
Plus d’information : http://liberonsgeorges.samizdat.net/ contact Nord : Solidarité Georges Abdallah Lille - sgabdallah59@gmail.com-
Tag(s) : #Internationalisme

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :