Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

François Fillon, Emmnuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, lors du débat télévisé de TF1, le 20 mars 2017.  (REUTERS)

François Fillon, Emmnuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, lors du débat télévisé de TF1, le 20 mars 2017. (REUTERS)

INTENTIONS DE VOTE - 1er tour

Harris Interactive
6 AVR. 2017
 
25%
Macron
 
 
24 %
Le Pen
 
 
18 %
Fillon
 
 
17 %
Mélenchon
 
 
9 %
Hamon
 
 
3 %Dupont-Aignan
 
 
1 %Asselineau
 
 
1 %Lassalle
 
 
1 %Arthaud
 
 
1 %Poutou
 
 
< 0,5Cheminade
6 avr. 2017
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
mars - avril

Enquête Harris Interactive pour France Télévisions, réalisée en ligne du 3 au 5 avril 2017. Échantillon de 6 274 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus comprenant ▪ un échantillon 3 981 personnes ayant répondu avant le débat télévisé organisé par BFMTV et CNews (le soir du 4 avril 2017) représentatif des Français âgés de 18 ans et plus comprenant un échantillon de 3 639 inscrits sur les listes électorales ; ▪ un échantillon 2 293 personnes ayant répondu après ce débat, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus comprenant un échantillon de 2 097 inscrits sur les listes électorales. Méthode des quotas.

franceinfo

A dix-sept jours du premier tour de l'élection présidentielle, difficile de pronostiquer un ordre d'arrivée ! Selon un sondage Harris Interactive pour France Télévisions*, publié jeudi 6 avril, Emmanuel Macron (25%) et Marine Le Pen (24%) font toujours la course en tête. Le faible écart qui les sépare se situe cependant dans la marge d'erreur. François Fillon, en revanche, apparaît toujours distancé, ne recueillant que 18% des intentions de vote.

Plus inquiétant encore pour le candidat de la droite : la remontée de Jean-Luc Mélenchon amorcée début mars se confirme. Après avoir gagné 1,5 point entre le 9 et le 23 mars, passant de 12% à 13,5%, le candidat de la France insoumise fait un nouveau bond, gagnant 3,5 points supplémentaires pour atteindre la barre des 17%. Autrement dit, si le scrutin avait lieu dimanche, et toujours au regard de la marge d'erreur, Jean-Luc Mélenchon pourrait arriver devant François Fillon et terminer à la troisième place. 

Cette progression du leader de la France insoumise se fait au détriment de Benoît Hamon. Après avoir perdu 1,5 point à la mi-mars, le candidat socialiste perd 3,5 points supplémentaires, et ne recueille plus que 9% des intentions de vote. Derrière lui, aucun candidat ne semble en mesure d'atteindre la barre symbolique des 5% : le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan arriverait en cinquième position (3%), quand les quatre autres candidats – Nathalie Arthaud, Philippe Poutou, Jean Lassalle, François Asselineau et Jacques Cheminade – se partageraient les voix restantes (1% ou moins).

 
Tag(s) : #Politique française

Partager cet article

Repost 0