Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Front Syndical de Classe

Sur la 2 s'est déroulé en direct présentée François Lenglet l'émission périodique de l'angle éco intitulée "Faut-il fermer les frontières pour sauver les emplois ?".

Avec pour intervenants antagonistes principaux Pascal Lamy (ex commissaire européen, ex directeur général de l'Organisation Mondiale du Commerce, actuel président de l'association Notre Europe, membre du PS) et Emmanuel Todd.

Pendant tout le débat P. Lamy s'est comporté en chantre du libre échange et du capitalisme méritant amplement l'accusation ironique d'Emmanuel Todd de faire preuve d'un attachement quasi religieux au dogme néo-libéral.

L'émission s'est appuyé sur des enquêtes de terrain et des témoignages à la fois de dirigeants d'entreprise et de militants syndicaux, de la CGT en particulier sur des terrains très divers : Suisse, Gien et sa tradition de production de porcelaines, la Française de mécanique de Douvrin, industrie automobile avec l'exemple des délocalisations de PSA en Slovaquie, experts de la commission européenne en Chine.

Lamy s'est évertué à dénigrer toute tentative protectionniste fut-elle raisonnable et intelligente comme l'a préconisé Todd en affirmant de manière péremptoire mais gênée aux entournures que le protectionnisme commercial ne protège pas l'emploi.

En dépit des preuves administrées par le documentaire précédant le débat montrant par exemple l'efficacité du mécanisme souple Suisse protégeant la production de salade mâche (rampon) ayant permis au dire même du principal producteur de la confédération un investissement de plus de 11 millions d'euros pour la construction d'immenses serres de tomates.

Avec donc des créations d'emploi à la clé avec excusez du peu un salaire minimum agricole de plus de 3000 euros !

Situation qui par parenthèse fait voler en éclats la thèse des chantres de droite et du PS, et de M. Gattaz du "coût" des salaires comme frein majeur aux créations d'emplois et aux investissements !

Riche débat et véritable confrontation (rares dans nos grands médias) qui a illustré le fait majeur que la mondialisation capitaliste a eu pour conséquences majeures ET la désindustrialisation massive de notre pays qui l'a souligné Todd atteint un seuil critique radical ET la réduction à la misère et au désespoir des classes populaires.

Dans les régions industrielles en particulier.

Le documentaire prétend par ailleurs mettre en évidence la caractère protecteur de l'Europe face à la Chine, activant des mesures contre le dumping social et les distorsions de concurrence (pas libre et pas faussée ?).

Mais ne s'agit-il pas en fait de défendre les intérêts de certains secteurs privés de ceux d'en haut, confrontés à la concurrence internationale tandis que les travailleurs eux sont livrés aux conséquences de la course aux salaires les plus bas possibles.

Comme l'atteste l'exemple des salariés de la Française de Mécanique abandonnés par PSA pour le nouveau paradis capitaliste slovaque en la montante et prométteuse ville de Trnava ?

Tandis que les travailleurs slovaques de Trnava sont à leur tour livrés à la concurrence féroce de salariés encore moins "exigeants" en matière de salaires et de droits venant de Serbie, de Bulgarie, de Roumanie ...

Mise en concurrence sans fin et sans limites !

Au seul profit d'une minorité d'exploiteurs protégeant le cas échéant, leurs profits, leurs dividendes et leurs actionnaires contre d'autres profits et dautres actionnaires !

Spirale inexorable des reculs sociaux, de l'écrasement des salaires qui comme l'a souligné Todd conduit à la catastrophe, au rétrécissement général des marchés, à la contraction de la demande, à la crise généralisée et à la guerre de tous contre tous.

Comme la crise de 2008 l'a attesté.

OUI, il faut donc sortir de cette spirale infernale, envisager des mesures protectionnistes, procéder à la réindustrialisation de notre pays et pour cela mettre résolument en cause les traités européens et s'apprêter à quitter la détestable construction européenne.

Sans oublier au travers de la personnalité et du parcours d'un Pascal Lamy le rôle profondément néfaste et destructeur d'un PS arc-bouté sur la défense des privilégiés et celle d'une Europe fédérale vecteur institutionnel de cette défense!

 

Tag(s) : #Capitalisme