Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le site de Westaflex à Tourcoing / © Google Street View (source:france3-regions.francetvinfo.fr)

Le site de Westaflex à Tourcoing / © Google Street View (source:france3-regions.francetvinfo.fr)

 
 

Le président du groupe Poujoulat - propriétaire de Westaflex à Tourcoing - a appelé ses 1 500 salariés à faire "le choix de la responsabilité" à l'élection présidentielle dimanche et mis en garde notamment contre les "promesses irréalistes", s'attirant une vive réplique de syndicalistes CGT.

"Nous assistons actuellement à une surenchère de propositions fantaisistes et de plus en plus coûteuses. Ces propositions ne sont pas soutenables car notre pays croule déjà sous la dette", écrit Frédéric Coirier, président du directoire du fabricant de conduits de cheminées, basé à Niort, dans un courrier à tous les salariés. Son initiative, précise cette lettre du 14 avril, ne vise "ni (à) introduire la politique au sein de nos entreprises ni (à) donner une quelconque consigne de vote".

"S'il continue sur le chemin de l'endettement, notre pays n'aura bientôt plus son destin en main. Pensons à nos enfants qui devront, si rien ne change, faire face à ce mur !", estime le président. Selon lui, la France doit "adapter son train de vie à ses moyens". "L'Etat et les collectivités doivent dépenser mieux et un peu moins". Dans cette lettre, il estime aussi que "l'Europe n'est pas parfaite", mais qu'elle"garantit la paix" et "constitue un immense marché dont le Groupe Poujoulat bénéficie".

"Embrigadement politique",

"nouveau paternalisme" selon la CGT

"Se couper de l'Europe serait une erreur grave aux conséquences irréversibles", affirme-t-il.

[…]

LIEN VERS LA SUITE DE L’ARTICLE CI-DESSOUS :

Tag(s) : #Lutte de Classe

Partager cet article

Repost 0