Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Christophe GUILLUY: « La posture anti-fasciste de supériorité MORALE de la FRANCE D'EN HAUT permet en réalité de disqualifier tout diagnostic social »

 

 

La qualification pour le second tour d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen a mis en exergue la défiance de plus en plus forte des Français vis-à-vis de la politique et des partis traditionnels. Pour éviter l’arrivée au pouvoir de partis populistes, les élites politiques, intellectuelles et médiatiques seraient bien inspirées de se reconnecter avec les classes populaires.
Le premier tour de l'élection Présidentielle a permis à Emmanuel Macron et à Marine Le Pen d'être qualifiés pour le second tour. Sur le temps long, comment juger un tel bouleversement politique ? En quoi la qualification promise de Marine Le Pen dans les sondages a-t-elle pu participer à l'émergence du mouvement en Marche ! ?

Ce qui est intéressant, c'est que les deux candidats sont ceux qui se positionnent en dehors du clivage gauche-droite. Ceux qui ont été identifiés à droite et à gauche, issus des primaires, ne sont pas au second tour. La structure n'est plus le clivage gauche / droite. Le clivage qui émerge est lié complètement au temps long, c’est-à-dire à l'adaptation de l'économie française à l'économie monde. Dès 1992, avec Maastricht, ce clivage était apparu, avec la contestation d'un modèle mondialisé. Si on veut remonter plus loin, les causes sont à chercher dans le virage libéral, qui est le basculement des sociétés occidentales dans le néolibéralisme.

C'est une logique ou les sociétés vont se désindustrialiser au profit de la Chine ou de l'Inde par exemple. Cela est aussi vrai avec Donald Trump ou le Brexit, qui nait de la financiarisation de l’économie américaine sous Clinton et du thatchérisme.

Ce sont des dynamiques de temps long qui vont avoir un impact d'abord sur les catégories qui sont concernées par ce grand plan social de l’histoire : celui des classes moyennes. Tout cela se fait au rythme de la sortie de la classe moyenne. Logiquement, ce sont d'abord les ouvriers, qui subissent ce processus de désaffiliation politique et culturelle, qui sont les premiers à grossir le nombre des abstentionnistes et à rejoindre les mouvements populistes. Puis, ce sont les employés, les agriculteurs, qui suivent ce mouvement. La désaffiliation aux appartenances s’accentue. Les ouvriers qui votaient à gauche se retrouvent dans l'abstention ou dans le vote Front national, c'est également le cas aujourd'hui du monde rural qui votait à droite.

[…]

LIEN VERS LA SUITE DE L’ARTICLE CI-DESSOUS :

Christophe Guilluy : "La posture anti-fasciste de supériorité morale de la France d'en haut permet en réalité de disqualifier tout diagnostic social"

Le premier tour de l'élection Présidentielle a permis à Emmanuel Macron et à Marine Le Pen d'être qualifiés pour le second tour. Sur le temps long, comment juger un tel bouleversement politiq...

http://www.atlantico.fr/decryptage/christophe-guillu

 

Tag(s) : #Politique française

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :