Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Front Syndical de Classe

SOURCE : Actu Cote Toulouse

Grève dans le premier et second degré : pourquoi des enseignants se mobilisent (déjà) à Toulouse

Un rassemblement est prévu mardi 30 mai 2017 après l'appel à la grève lancé par les syndicats d'enseignants du premier et second degré à Toulouse. Les raisons de la colère.

À peine nommé, le nouveau ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer est confronté à une première journée de mobilisation intersyndicale. Une grève est, d’ores et déjà, programmée à Toulouse. Les organisations syndicales SNES, SNEP, SNUEP, SNUipp (FSU31), SNFOLC 31 et CGT Educ’action 31 dénoncent « des effectifs trop lourds » dans le premier et second degré en Haute-Garonne.

Rassemblement devant le rectorat

Un rassemblement est prévu, mardi 30 mai 2017, à 11 heures, devant le rectorat, rue Saint-Roch, dans le quartier Saint-Agne.

La Haute-Garonne est l’un des départements où la pression démographique est la plus forte, rappelle Abdallah Amghar, secrétaire départemental de la CGT Éducation 31. Mais les dotations en postes n’ont pas permis d’améliorer les conditions d’apprentissage des élèves. Les effectifs sont toujours trop lourds.

Le syndicaliste dénonce un « affichage médiatique » concernant le programme éducatif du nouveau président Emmanuel Macron avec son projet de 12 élèves par classe en CP dans les quartiers prioritaires, dès la rentrée 2017. « C’est impossible à moyens constants », prévient Abdallah Amghar. « Nous connaissons déjà de grandes difficultés dans certaines classes où les maîtres ne sont pas remplacés lors d’un arrêt maladie… »

Si le mouvement concerne aussi l’école, la grogne provient surtout des enseignants du collège. « Nous n’acceptons pas la rentrée telle qu’elle se prépare dans des collèges comme BerthelotClémence-IsaureLouisa-Paulin (à Muret) ou André-Abbal (à Carbonne) », cite en exemple le secrétaire départemental de la CGT.

Les conséquences pour les parents :
En raison du mouvement social des personnels enseignants de l’Éducation Nationale, des perturbations sont possibles pendant le temps scolaire, mardi 30 mai 2017.
Pour les élèves accueillis dans les écoles, la restauration scolaire et le fonctionnement périscolaire seront assurés.
Pour les élèves qui ne pourront pas être accueillis dans leur école, la mairie de Toulouse organise un service d’accueil : 
– Un site d’accueil sera ouvert de 8 heures à 18 h 30 pour les élémentaires à l’accueil de loisirs (Patte d’Oie), rue de Cugnaux. L’inscription par les parents se fera sur site de 8 heures à 9 heures. Les repas seront fournis. 
– Deux sites d’accueils seront ouverts de 8 heures à 18 h 30 pour les maternelles à l’école maternelle Lesseps (7, rue Ferdinand-de-Lesseps) et à l’école maternelle Reille (4 bis, rue Reille). L’inscription par les parents se fera sur site de 8 heures à 9 heures. Les repas seront fournis.

Ils s’opposent aussi à la démolition du collège Raymond-Badiou

Cette journée de mobilisation sera aussi l’occasion de revenir sur la polémique autour des collèges de la Reynerie et de Bellefontaine.

 

 

Tag(s) : #Lutte de Classe, #Résistance

Partager cet article

Repost 0