Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean-Claude Renaux , Maire de Camon (Somme)

Jean-Claude Renaux , Maire de Camon (Somme)

Résultat de recherche d'images pour "Courrier Picard Logo"

Jacky Hénin voit rouge ! Le secrétaire du Parti communiste de la Somme vient d’annoncer son intention d’exclure du PCF, Jean-Claude Renaux, le maire de Camon, conseiller départemental et vice-président d’Amiens Métropole. Et désormais suppléant de Pascale Boistard, députée sortante (PS). Alors que le ticket se présentait ce vendredi dans un bar d’Amiens en vue des prochaines législatives sur la première circonscription (Amiens-Abbeville), Jacky Hénin a poussé, lui aussi, jusqu’au lieu de la conférence de presse. Avec un tract en main au titre incisif :

«  Boistard/Renaux : le radeau des naufragés  ».

« Pascale Boistard a besoin

   de se redonner un vernis rouge »

Alors que le PCF a décidé par un vote (à 125 voix sur 135) cet hiver de soutenir officiellement la candidature de François Ruffin (« Picardie debout »), «  Jean-Claude Renaux s’allie avec le pire du Parti socialiste, son aile la plus à droite  », cingle le document, sachant que lors de la primaire de gauche Pascale Boistard a soutenu Manuel Valls, puis Benoît Hamon. «  On comprend que Pascale Boistard ait besoin de se redonner un vernis rouge. Et qu’elle le cherche en démarchant un élu communiste en perdition  ».

À l’intérieur du bar, le vent de colère a soufflé jusqu’aux oreilles de Jean-Claude Renaux. Qui s’est justifié sur son choix. Assumé. D’abord par le risque que «  la gauche ne soit pas qualifiée  », face à un Front national «  qui a clairement déclaré la circonscription prenable. Or, je ne veux pas me résigner à être le maire d’une commune dont le député est FN  ».

 

Un parti que le candidat « Picardie Debout » ne serait pas, selon lui, en mesure de contenir : «  À part une expression de dégagisme, je n’ai pas vu beaucoup de propositions constructives chez François Ruffin. À ma manière, je pense être beaucoup plus révolutionnaire que lui dans le secret de mon bureau quand il faut agir sur des dossiers difficiles  ». 

 

«  Je suis un insoumis des insoumis  », achève Jean-Claude Renaux. «  Je suis un communiste, à jour de cotisation, moi. On ne pourra pas m’exclure  ». Jacky Hénin assure, lui, du contraire. «  Se présenter contre le candidat désigné par la formation politique constitue le dernier cas d’exclusion. La dynamique enclenchée par François Ruffin va emporter ce radeau des naufragés de la politique. Et dire qu’il n’y a pas trois mois encore, il vomissait le PS. Les gens vont apprécier très modérément. Ça va faire causer  ».

Ce qui est fort probable en effet. 

Tag(s) : #Politique française

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :