Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le grand méchant loup à la télé...!   par  Jean LEVY

Résultat de recherche d'images pour "carte geographique de la federation de russie"

Lundi 26 juin 2017, FR3 diffusait la première partie du film d'Oliver Stone sur Poutine.

Malgré les cris d'orfraie poussés les fanatiques de l'Europe mobilisés en permanence contre la Russie, hier soviétique, aujourd'hui poutinienne, la télé a maintenu son programme.

Bravo ! 

Ce documentaire repose sur de nombreux entretiens du réalisateur avec le président de la Fédération de Russie durant ces dernières années. 

Chacun a ainsi pu juger le président russe à partir des réponses de celui-ci au questionnement du cinéaste américain portant sur tous les aspects de la politique mené par le Kremlin depuis son élection à la présidence en 2000; 

L'intérêt du film porte aussi bien sur l'homme, son rapport au pouvoir, ses réactions aux événements, la politique pratiquée par les Etats-Unis et ses alliés de l'Otan vis-à-vis de son pays, le regard qu'il porte sur la Russie elle-même et son peuple.

Oliver Stone ne visait pas à engager une polémique avec Vladimir Poutine, mais seulement faire découvrir la pensée du président comme base de son action politique, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur de son pays. 

Ainsi, pour la première fois publiquement en France, les téléspectateurs ont eu la chance d'entendre directement le dirigeant russe donner sa version des faits sur le plan intérieur comme au niveau international.  Une première quand on songe au déferlement de haine qui s'étale quotidiennement à l'égard de Poutine dans tous les médias français, publics et privés, sans avocat pour le défendre.

Le film d'Oliver Stone a donc constitué un événement politique, bien au-delà de l'anecdote.
On aurait pu s'attendre ce matin à une réaction de la part de ces médias, sur France Inter en particulier, puisque son "spécialiste" des questions internationales, Bernard Guetta, était l'une des personnalités invitées après le film pour en débattre. Or, rien, pas un mot ce matin, dans son 7 à 9 ! Pas la moindre allusion à l'émission...Un silence assourdissant ! Motus et bouche cousue, alors que quotidiennement, Guetta insulte Poutine et sa politique.

C'est dire l'impact de l'émission de France 3, et la gêne que celle-ci procure dans le Tout Paris occidentalisé.

Mais de leur côté, canempechepasnicolas et son animateur, qu'ont-t-ils pensé du film d'Oliver Stone ?

D'abord, un grand plaisir à entendre à la télé s'exprimer des opinions et des commentaires interdits d'antenne jusqu'à présent. Vladimir Poutine n'a révélé aucun secret, mais il a donné sa version des événements conforme aux vérités  jusqu'ici cachées au public : l'engagement militaire des USA en Afghanistan aux côtés des moudjahidines luttant contre les Soviétiques, ces groupes d'où devaient naître les terroristes d'Al Qaïda, l'engagement non tenu donné par Washington à Gorbatchev de limiter le périmètre européen de l'Otan à la frontière est de l'Allemagne, la répudiation par les Etats-Unis de l'accord signé avec l'URSS, concernant la non prolifération d'armes nucléaire, le soutien US aux rebelles tchétchènes contre Moscou.

Et d'entendre ces vérités à la télé, cela fait du bien.

D'autre part, la place réservée à l'homme Poutine donne l'idée que la Russie est gouvernée par un personnage maître de lui, qui doit son calme et sa détermination, non seulement à sa volonté d'identification aux caractères du peuple russe, mais aussi à ses règles de vie personnelles. Il faut être une journaliste comme Sylvie Kauffmann pour ne retenir de l'entretien de plusieurs heures que le"regard glaçant" de Vladimir Poutine...

Hubert Védrines et le journaliste du Figaro, eux, ont analysé la politique du président russe avec sérieux, partisans d'une "réalpolitique", qui tranche avec l'agressivité haineuse d'un Bernard Guetta...

Attendons jeudi soir et la fin du film pour en connaître davantage

 

Tag(s) : #Russie, #Médias