Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Dans l’Europe de 1914, le droit de vote universel n’existait pas. Partout, la noblesse et les grands industriels se partageaient le pouvoir. Mais cette élite, restreinte, craignait les masses populaires et le spectre d’une révolution. L’Europe devait sortir « purifiée » de la guerre, et « grandie » par l’extension territoriale.

Et si la Première Guerre mondiale était avant tout la suite meurtrière de la lutte entre ceux d’en haut et ceux d’en bas initiée dès 1789 ?

C’est la thèse magistrale du nouveau livre de Jacques Pauwels qui revisite à sa façon les thèses officielles de l’histoire. L’historien démontre ici que les grandes puissances mondiales voulaient depuis longtemps cette guerre pour s’approprier colonies et autres richesses et écraser les idées révolutionnaires qui gagnaient de plus en plus l’Europe.

Jacques Pauwels est l’auteur du Mythe de la bonne guerre et de Big business avec Hitler.

Traduit du néerlandais par Frank Degrez

9782805920691
851 pages
12,5 x 20 cm
33 euros

»» http://www.aden.be/index.php++cs_INTERRO++aden=14-18-la-grande-guerre-des-classes
URL de cet article 27351 

   

Tag(s) : #Histoire, #Idéologie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :