Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Faire plus fort qu'au printemps 2017

Faire plus fort qu'au printemps 2017

par Jean LEVY

 

Contre le coup de force du pouvoir, organisé par le CAC 40  

que constitue le saccage confirmé* du Code du Travail, la colère populaire doit déferler dans notre pays. Il est nécessaire que les salariés, les privés d'emploi, les retraités se dressent massivement pour défendre ce qui reste des conquêtes sociales gagnées tout au long du XXème siècle par les luttes de masse des travailleurs.

Mais au-delà de ceux-ci, c'est à l'ensemble des citoyens attachés à la République sociale de faire barrage au dessin du Medef de priver le monde du travail de toute protection. 

Cette bataille nécessite la mobilisation de toutes les forces, syndicales d'abord, mais aussi politiques, qui s'opposent à ce grand bond social en arrière,  qui refuse de légaliser par ordonnances la dictature de l'argent. 

La CGT organise la première riposte le 12 septembre. Arrêts de travail, manifestations vont jalonner la journée qui constituera un premier avertissement. Mais la mobilisation doit se poursuivre et s'élargir tout au long des semaines qui suivront. Car la lutte sera difficile face à un pouvoir qui veut aller vite et loin dans la reconquête de son pouvoir absolu.

Et ce combat doit dépasser les limites de l'expression syndicale. La Force Insoumise l'a bien compris en mobilisant la population le samedi 23 septembre, avec l'objectif de faire déferler celle-ci sur Paris, démontrant un rejet de masse du projet liberticide de l'oligarchie, personnifié par l'ex-associé-gérant de la Banque Rothschild;

Le 12 septembre et le 23 du même mois sont des journées complémentaires, en aucune manière concurrentes, augurant de la mobilisation populaire de masse, appelée à prendre les formes multiples et appropriées d'une riposte de longue haleine.

Ce serait suicidaire que le mouvement syndical et le mouvement politique s'ignorent et suivent des chemins parallèles : ceux-ci auraient alors la certitude de jamais se rencontrer. Au contraire, il est grand besoin de convergences et d'action commune entre le syndical et le politique pour peser efficacement sur le pouvoir et mettre celui-ci en échec. Car, ne y trompons pas :  Macron et son gouvernement représentent dans notre pays les exigences de l'oligarchie financière et européenne. Celle-ci s'exprime politiquement à Bruxelles par le biais de l'Union européenne et de sa Commission, à Francfort par le truchement de la BCE et à Berlin à travers  BusinessEurope, le Medef européen. Et aussi grâce à la CES, les syndicats européens - le bras syndical du patronat - dont malheureusement la CGT fait partie.

Aussi, c'est avec quelque inquiétude, qu'on peut observer les réticences de Philippe Martinez et de la direction confédérale vis-à-vis de la mobilisation du 23 septembre, initiative politique de La France Insoumise. Celle-ci devrait renouveler clairement son appel à rejoindre les initiatives prévues syndicalement le 12 septembre par la CGT, à laquelle se joint déjà Solidaires.

Il ne faut pas laisser des leaders du PS, tel Stéphane Le Foll, le ministre de François Hollande et soutien de la loi Khomri, tenter de récupérer une audience perdue en se prétendant partie prenante de la journée du 12...

Force Ouvrière, présente au printemps dernier contre la loi Travail, démobilise ses syndicats en vue du 12 septembre...alors que le danger des ordonnances Macron aggraveraient considérablement encore plus la situation du monde du travail. Heureusement cette position n'est pas partagée par nombre de ses syndicats, qui appellent à manifester.

Espérons que la diffusion du contenu des ordonnances prévue ce jour à midi sera de nature à renforcer la volonté unitaire de lutte et la mobilisation populaire.

* Les premières infos données par les médias à 13 heures confirment  que les ordonnances donnent le coup de grâce au Code du travail et laissent les salariés démunis de protection sociale..Raison de plus pour préparer une riposte populaire de masse, aussi bien syndicale à partir de la journée du 12 septembre, décidée par la CGT, que politique le 23 septembre, avec La France Insoumise.

"canempechepasnicolas" se met à la disposition de cette mobilisation pour mettre en échec la politique totalitaire du pouvoir au service de l'oligarchie financière

Tag(s) : #Lutte de Classe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :