Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouveau statut pour Brigitte Macron ?

Pas de statut ? Faut pas pleurer pour ça !

L’actuel président de la République, Emmanuel Macron, souhaite créer un statut spécial pour la première Dame. Ce statut officiel que souhaite instaurer le président est largement controversé, de plus, une pétition a été lancée et a récolté plus de 200.000 voix.

Ce souhait était déjà connu de tous puisque cela faisait partie de la campagne d’Emmanuel Macron à la présidentielle de 2017. En effet, lors de sa campagne, Emmanuel Macron souhaitait lever le flou concernant la première dame, dont aucun texte de loi ne fait référence. Quand l’on compare avec les Américains, la first Lady, possède sa propre équipe (formée de 18 employés) ainsi qu’un budget spécialement dédié.

Étant donné qu’aucun texte de loi ne concerne la Premier Dame, aucun budget ne lui est alloué. C’est sur notamment ce point que le président souhaite évoluer les choses. Le coût serait alors de 450.000 euros par an (d’après une estimation de la Cour des comptes en 2014). Malgré cela, pour le président de la République, cela est toujours insuffisant, il a donc entrepris de confier à une équipe formée uniquement de juriste de lui rédiger un texte concernant le rôle de la Première Dame et par conséquent, lui permettre d’obtenir un budget personnel.

Ce choix est largement constaté, surtout dans une période paradoxale, puisque les députés ont tout récemment voté pour interdire les emplois familiaux au sein du gouvernement. Ce que souhaite le président est alors en totale contradiction avec la loi de moralisation de la vie politique.

Plusieurs personnes sont contre cette volonté de faire évoluer le statut de Première Dame. Parmi elles, Thierry Paul Valette, le président du mouvement politique qui a notamment organisé une pétition. Cette dernière est très rapidement devenue virale sur le web. Il a également déclaré : « Il n’y a aucune raison pour que l’épouse du chef de l’état puisse obtenir un budget sur les fonds publics ». Il a aussi ajouté que dans une période où l’Etat cherchait à faire des économies par tous les moyens, accordé un tel bénéfice à la première Dame relevait d’un « problème de conscience nationale ».

Une pétition virale

La pétition alors adressée au président et au premier ministre est devenue virale très rapidement sur internet. À l’heure actuelle, elle a récolté déjà plus de 200.000 soutiens. Aussi, dans un but de temporiser l’opinion publique ou celle du président de la République, Thierry Paul Valette ajoute aussi : « Nous dénonçons farouchement touts les attaques sexistes envers Brigitte Macron et nous ne remettons nullement en cause ses compétences ». 

Tag(s) : #Politique française

Partager cet article

Repost 0