Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Si vous passez par le Maine-et-Loire , arrêtez-vous au LENIN CAFE !

 

LeninCafe Musée


Il était une fois un Musée Lenin...

Crée en 2006,ce musée Lenin, unique en Europe de l'Ouest est niché au cœur de la plus grande, la plus belle ile de la Loire.

La propriétaire à choisi de poser ici sa collection, dans un lieu ou Lenin aurait pu s'arrêter, lorsqu'il se rendait de Paris à Pornic entre 1904 et 1910, période où il vécut à Paris. Il aimait se rendre à Pornic, à la colonie du SFIO.

Une belle Datcha restaurée et décorée comme une maison traditionnelle Russe. Des fresques et des peintures rapportées de nombreux voyages en Russie et en Europe de l'Est et Orientale qui ont été reproduites à l'identique sur les murs et les plafonds, pour donner à cette vieille maison insulaire son caractère Russe.

Une collection privée rare est exposée dans ce Musée sur la vie des hommes en Russie et plus particulièrement Vladimir Illich Oulianov dit Lenin.

La collection se rapporte à la période allant de 1870 à 1924, période de la vie de Lenin, qui a vu, après la fin de la grande guerre de 1914, se succéder 2 époques et 2 politiques fondamentalement opposées, l'Impérialisme et le Communisme.

L'entrée du Musée est libre et gratuite.

TOUTES LES INFORMATIONS EN LIEN CI-DESSOUS:

Ouest-France, toute l’actualité locale et internationale

Ici, depuis sept ans, un café bien particulier fait parler de lui : le Lenin Café. Un établissement où l'on peut siroter son café, entouré de reliques de la Russie du XIXe et début XXe siècle.

Reportage

« Hey, camarade, tu vas à la fête de l'Huma ? », lance Martine Thouet, assise à la terrasse de son Lenin Café. A côté, d'elle, un « coco », Parisien, venu avec sa mère, une habituée des lieux. Mais qu'on ne s'y trompe pas. Loin d'être politisée, l'ambiance est bon enfant au Lenin Café. On y croise aussi bien des gens de gauche que de droite, venus surtout pour la réputation de l'endroit.


« On était en train de visiter les châteaux de Loire, et on s'est dit qu'on allait s'arrêter au Lenin », lance un client, juge à Paris, déjà familier de l'endroit. « On fait partie des belles choses à voir dans la région ! », s'exclame, du tac au tac, Martine, qui regorge d'anecdotes sur la popularité de son établissement. « Hier, par exemple, j'étais en terrasse avec des amis, à Paris, lorsqu'une dame, derrière nous, dit qu'elle connaît le Lenin, que c'est très connu ! »

Un trésor historique

Niché en plein coeur de Chalonnes-sur-Loire, sur la Basse-Ile, dans une vieille maison en pierre, ce café au charme fou porte bien son nom. Ouvert il y a sept ans par Martine Thouet, il est avant tout un musée en souvenir de Lénine et de son époque. « J'ai retrouvé dans cette maison l'esprit des maisons russes d'autrefois, un peu à la mode kolkhoze », commente Martine. Véritable passionnée, fille d'un militant cégétiste, elle a accumulé depuis des années tout un tas d'objets de collection, au gré de ses voyages.

Des bustes de Lénine, des roubles, des habits traditionnels russes, des tableaux... Un véritable trésor historique, allant de 1820 à 1924, orne les murs en pierre du café. « Ici, l'histoire s'arrête en 1924 », explique-t-elle. Hors de question pour elle d'être associée aux guerres civiles qui ont suivi entre opposants et défenseurs du bolchevisme. « Je défends l'idéologie seule, inspirée du marxisme », affirme Martine.

Pas un café de proximité

Peu après l'achat de la maison, une licence IV se libérait à Chalonnes. « Personne n'en voulait », se souvient Annie, une amie de 40 ans de Martine, à la tête de l'association des amis du Lenin Café. « Martine l'a prise et l'a confiée à l'association. » Le musée est devenu un café pas comme les autres. Même si beaucoup de voisins le voyaient d'un mauvais oeil. « Plein de gens pensaient qu'on faisait du prosélytisme », d'après Annie. « Or, on veut juste permettre à toute personne curieuse de la vie de Lénine et de la Russie de rencontrer d'autres personnes qui s'y intéressent », ajoute-t-elle. Et Martine de surenchérir : « On n'est pas un café de proximité. »

Le café est en effet plus que ça. Des concerts sont régulièrement organisés, financés par l'intégralité des recettes des consommations. Un gite gratuit y est installé, pour les touristes à vélo, à condition qu'ils adhèrent à l'association. Le Lenin Café est ainsi aujourd'hui fort de plus de 5 000 adhérents. « On a aussi beaucoup de personnalités. Un guérillero qui a connu le Che, le vice-consul d'Arabie Saoudite, un ami du colonel Marcos... », énumère Annie.

Inspectrice des impôts pour la commission européenne et conseillère pré-adhésion à l'Union européenne, Martine Thouet revient aussi souvent que possible à Chalonnes pour mettre la main à la pâte : refaire la toiture, préparer le repas russe des soirées concerts du Lenin... Toutes ses économies y passent. Objectif : inscrire encore plus durablement son café dans le paysage chalonnais.

Au Lenin café, c'est le voyage garanti
1
photo l'intérieur du lenin café est un véritable musée consacré au père de la révolution russe.

L'intérieur du Lenin café est un véritable musée consacré au père de la Révolution russe.

Lénine est partout dans ce bistrot associatif de Chalonnes, qui vient de rouvrir. Mais inutile d'être marxiste-léniniste pour apprécier l'ambiance.

Une guinguette et un musée ? Dimanche après-midi, le lieu avait tout de ces deux univers. En terrasse, face à l'une des petites routes où passent les promeneurs à vélo, habitués et novices s'attablent autour d'un café ou d'une limonade. Certains y font une halte au gré d'une balade, d'autres ont fait le déplacement spécialement parce que le Lenin café a rouvert ce week-end. Dans ce bistrot associatif, qui n'a qu'un an d'existence, tout le monde se dit bonjour. Ça va de soi. Et les conversations passent vite d'une table à l'autre. Il n'est pas rare d'y croiser un musicien. C'est le côté guinguette.

« Il faut que vous veniez voir l'intérieur maintenant », lance une habituée à un couple d'amis en visite. Voyage immédiat. Nous voilà dans la datcha de Lénine. L'atmosphère est russe et le père de la révolution est partout. Des bustes, des tableaux, des tentures, des livres... Les yeux passent d'une curiosité à une autre. Une collection constituée au gré des voyages de Martine Thouet. Cette militante accueillante, et toute sa bande d'amis, sait cultiver la générosité. Sans faire de leçon, ni imposer.

 

ger;Lenin café, à Chalonnes-sur-Loire, sur la Basse-île. Tél. 02 41 47 32 33. Ouvert ce lundi. Et les vendredi soir, samedi et dimanche une grande partie de la journée.

Ouest-France  

 

Tag(s) : #Histoire, #Loisirs
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :