Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comme du temps du nazisme : un des vrais centres de pouvoir en Allemagne...et dans l'Union européenne

Comme du temps du nazisme : un des vrais centres de pouvoir en Allemagne...et dans l'Union européenne

Lundi matin :

Résultats préliminaires officiels
 
SiègesRésultats préliminaires officiels

 

A ce texte écrit dimanche matin, nous ajoutons les résultats des élections 

Les Allemands votent aujourd'hui pour renouveler le Bundestag

Souvent citée en exemple aux Français, pour le niveau de leur économie, l'Allemagne est-elle réellement cet eldorado que nos distingués experts de service nous vantent à longueur de micro, et dont ils nous adjurent  de copier le modèle social, seul en mesure nous disent-ils, d'accéder à ce vert paradis ?

A la veille du scrutin pourtant, les reportages fleurissent dans nos médias sur la vie réelle de l'autre côté du Rhin, qui ne donnent pas l'image d'un peuple bénéficiant d'un haut niveau de vie pour le plus grand nombre. Le bilan que fait Le Monde (20 septembre 2017), des gouvernements Merkel depuis l'accession au pouvoir de celle-ci prouve, au contraire, une profonde altération des conditions de vie du peuple allemand :

"Depuis l'arrivée au pouvoir de Mme Merkel en 2005, le taux de pauvreté a augmenté de 54%, la part des actifs vivants sous le seuil de pauvreté a doublé, le pourcentage des retraités pauvres a crû de 30%¨, et le nombre de travailleurs cumulant deux emplois a augmenté de 80%."

Et c'est ce modèle-là que Macron et la clique qui tiennent les manettes en France, veulent imposer aux Français par le biais des ordonnances !

Certes, pour l'oligarchie, seul compte le sort de la frange du capital qui domine l'économie.  Et celle-ci, bien sûr, pour ses cousins germains, les yeux de Chimène, admirant la courbe ascendante. des profits engendrés par les grands groupes allemands. Quitte à accepter de ceux-ci la suprématie économique, et du pouvoir politique dont ils émanent, l'allégeance que, dans d'autres temps, un maréchal de France prônait pour notre pays.

Comme en France, à la veille d'un  scrutin, il n'est pas de bon goût de faire campagne sur la réalité. Il faut au bon peuple des dérivatifs. En Allemagne, loin du bilan social et économique du pouvoir en place, le thème asséné aux électeurs est double : la Chancelière sortante et son parti sont assurés de la victoire (que les sondages limitent pourtant à 37%), la seule question posée aux électeur étant : " Avec qui gouverneront-t-ils ?"  Avec les sociaux-démocrates avec qui ils ont fait attelage depuis des législatures, mais qui pour l'occasion électorale se  démarquent socialement du programme   qu'ils eux-mêmes ont  mis en place ? Ou avec leurs concurrents libéraux, qui prônent une politique encore plus antisociale ?

En mettant leur bulletin dans l'urne, les Allemands ne savent pas à l'avance pour quel type de gouvernement futur ils votent, en clair, à quelle sauce, ils seront mangés...

"canempechepasnicolas"

donnera ultérieurement son commentaire

sur le résultat des élections...

Tag(s) : #Europe Allemagne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :