Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Durant 48 heures, Gérard FILOCHE avait  été l’objet d'une attaque ignoble sur son prétendu antisémitisme.  Il s'explique ici

 

Cet ancien inspecteur du travail, qui siégeait jusqu'à présent au bureau national en tant que représentant de l'aile gauche du PS, a accepté de répondre "à chaud" à son exclusion auprès de franceinfo. Il explique vouloir "saisir la commission des conflits"

Franceinfo : David Assouline vient d'annoncer votre exclusion du PS. Comment réagissez-vous ? 

Gérard Filoche : Je ne savais pas, vous me l'apprenez. Ça me choque parce que c'est voté à l'unanimité. Je ne m'attendais même pas à ce qu'ils la votent. De toute façon, je ferai une saisine statutaire, je saisirai la commission des conflits. Je pense que j'ai encore le droit de le faire. 

Je ne renonce pas aux militants socialistes, qui sont tellement nombreux à me soutenir et aux électeurs. Je viens de rentrer d'Angers et je n'arrive même plus à lire tous les messages de soutien. Il faut se battre pour essayer de faire que tous ces gens soient représentés et mobilisés, qu'ils ne soient pas perdus. 

Qu'est-ce que cela dit du PS, pour vous ? 

S'ils m'ont exclu, vous allez voir, ça va être une catastrophe pour le PS. Moi je m'en remettrai. Pour le parti socialiste et la gauche, c'est une décision extrêmement  négative. Ça va diviser longtemps la gauche, l'affaiblir car tout cela repose sur un mensonge. Il faudra qu'ils rendent des comptes. Pourquoi font-ils ça ? Pourquoi mentent-ils ? Ils savent que je n'ai rien à voir avec l'antisémitisme. 

Que comptez-vous faire ? 

Ma première réaction c'est la tristesse pour l'histoire du PS, pour les conséquences pour la gauche, ça va rendre plus difficile son unité. Ça ne me fera jamais taire, ni renoncer à défendre mes idées. Mais ça va changer les conditions d'appréciation de beaucoup de gens de la gauche d'aujourd'hui. Cet après-midi, les gens me disaient : "Ce sont des conneries, tiens bon. c'est un procès en sorcellerie, on sait tous ce que ça veut dire". 

*****

Sur bien des points, et notamment sur la stratégie politique à adopter j'ai des désaccords avec G.Filoche, mais je milite pour le débat et dénonce tous les lynchages, hier contre JL Mélenchon, contre D.Obono, contre D.Simonnet, contre R.Garrido, aujourd'hui contre G.Filoche... peu importe! C'est un principe - Cela dit, il reste qu'à la fin si on veut battre Macron et son monde, il faudra que l'on se retrouve toutes et tous du même côté de la barricade sinon ...El Diablo,

auquel s'associe

canempechepasnicolas,

qui ajoute : 

 
Le motif de l'exclusion de Gérard Filoche pose questions :
En cause : selon l'info relayée par franceinfo, un montage photographique relayé vendredi soir par Gérard Filoche montrant Emmanuel Macron, le bras ceint d'un brassard nazi orné d'un dollar en lieu et place de la croix gammée, devant les drapeaux américain et israélien et des photos de Patrick Drahi, Jacob Rothschild et Jacques Attali.
Il s'agit donc d'un simple montage, et ce qui est doublement reproché à Filoche c'est, d'une part le brassard porté par Macron, orné d'un dollar...Et ce dollar est assimilé par les censeurs à la croix gammée...Bizarre confusion qui laisserait penser que pour ceux-ci dollar et croix gammée, c'est kif kif...
 
Deuxième question posée aux détracteurs de Gérard Filoche : les photos de Patrick Drahi, Jacob Rothschild et Jacques Attali et le drapeau US en toile de fond seraient la preuve irréfutable de l'antisémitisme de Gérard Filoche. Mais les trois personnes sont des proches d'Emmanuel Macron et de son monde économique, et de les évoquer serait de l'antisémitisme du fait de leur commune origine juive, grief aggravé par la proximité du drapeau étoilé ?
Pourquoi en droit français une telle représentation est-elle  un délit ? 
On aimerait bien connaître les motivations des censeurs PS : pour eux serait-il condamnable de mettre en cause des membres de l'oligarchie du fait de leur poids dans l'économie et de leur proximité avec le chef de l'Etat ou (et) du fait de leur origine  ?
Nous en sommes là au Parti socialiste (qui se prétend "d'opposition").
La Macronie devient invivable. 
Jean LEVY
Tag(s) : #Libertés
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :