Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Antiraciste mais antisioniste ? Danièle Obono plombée par sa proximité avec le PIR

Alexis Corbière, Danièle Obono, Jean-Luc Mélenchon et Adrien Quatennens en juin 2017, photo ©Martin BUREAU / AFP

RT en français

Antiraciste mais antisioniste ? Danièle Obono plombée par sa proximité avec le PIR

Militante antiraciste, la députée insoumise est de plus en plus embarrassée par sa proximité avec le Parti des indigènes de la République. Le 6 octobre, la Licra a exigé de Jean-Luc Mélenchon, le leader du parti, qu'il clarifie sa position.

Le refus par Danièle Obono de condamner clairement le Parti des indigènes de la République et sa fondatrice controversée, Houria Bouteldja, pourrait bien lui coûter cher. «Je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'elle dit, mais c'est une militante antiraciste [...] Je considère Houria Bouteldja comme une camarade, parce qu'elle fait partie de ce mouvement-là», argumentait ainsi Danièle Obono le 5 novembre 2017 au micro de Radio J, refusant ainsi de désavouer une Houria Bouteldja.

La fondatrice du PIR est connue notamment pour sa dénonciation du «colonialisme blanc» et du racisme, mais qui affiche également des positions clairement critiques à l'égard d'Israël que d'aucuns assimilent à de l'antisémitisme. «Les juifs sont les boucliers, les tirailleurs de la politique impérialiste française et de sa politique islamophobe», affirmait par exemple celle-ci en mars 2015, entre autres prises de positions polémiques.

 

Aussi, dès le lendemain 6 novembre, la pression s'est-elle encore accentuée sur Danièle Obono, Jean-Luc Mélenchon et La France insoumise (LFI), alors que la Licra – association de lutte contre le racisme et l'antisémitisme – entrait solennellement dans l'arène. Succédant à Alain Jakubowicz, Mario Stasi a inauguré son premier jour à sa tête de l'organisation en envoyant une lettre à Jean-Luc Mélenchon, visant nommément Danièle Obono, qualifiant le PIR de «groupuscule extrémiste» et évoquant enfin «une doctrine exclusivement vertébrée par le racisme et son obsession des juifs».

«Il est urgent de sortir de l’ambiguïté, fût-ce au détriment d’une stratégie électoraliste faite sur le dos des valeurs les plus essentielles de notre République», écrivait-il alors également sur Facebook, ajoutant : «Je lui demande de clarifier publiquement sa position et celle de son parti.»

POUR LIRE LA SUITE
CLIQUEZ CI-DESSOUS

https://francais.rt.com/france/45396-antiraciste-mais-antisioniste-daniele-obono

 

Tag(s) : #Politique française
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :