Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo : Lénine joue aux échecs avec Bogdanov, sous le regard de Gorki, à Capri en avril 1908.

Que faire aujourd'hui de Matérialisme et Empiriocriticisme ?

 

 

Réveil Communiste

 

par Gilles Questiaux

 

J'ai assisté hier 8 décembre [2016] à Jussieu avec beaucoup d'intérêt à la conférence organisée par le CUEM, de Lilian Truchon, sur « Lénine philosophe » qui portait en grande partie sur Matérialisme et Empiriocriticisme, ouvrage de philosophie des sciences publié par le dirigeant bolchevique en 1909.

 

Le conférencier a abordé la question du matérialisme léniniste par la voie d'une lecture marxiste du darwinisme, sur laquelle je ne suis pas assez informé pour commenter précisément. Sauf sur le fait que Marx et Engels, tout en admettant l'évolution des espèces, considéraient la théorie de Darwin dans ses concepts de la "lutte pour la vie" et de la "survie du plus apte" comme un transfert idéologique des catégories de l'économie bourgeoise sur les sciences biologiques. Voir la lettre d'Engels à Lavrov, du 12 novembre 1875. Mais c'est un autre aspect de la question que je voudrais aborder.

 

Les textes de Lénine sont toujours clairs et en général brefs, à l'exception de celui là, assez long, ardu, parfois obscur et dont l'intention est complexe. On peut se demander pourquoi Lénine, extrêmement occupé à travailler en révolutionnaire professionnel jusqu'à la limites de ses forces a consacré tant de temps et d'énergie à écrire un livre de philosophie des sciences, juste après la révolution de 1905, dont l'audience était forcément limitée à des spécialistes, d'autant qu'il a dû se former complètement sur le sujet pour pouvoir le faire?

 

Apparemment, il s'agissait pour Lénine, à une époque de grande marche en avant des sciences physiques, de défendre le matérialisme philosophique contre une réaction idéaliste à la mode sur la scène culturelle européenne dans les premières années du XXème siècle. Pour lui, le matérialisme était de signification progressiste, l'idéalisme réactionnaire, et le retour de thèses idéalistes, spiritualistes ou criticistes représentait un risque pour ce que Gramsci appellerait plus tard l'hégémonie dans le champ de bataille de la culture. Il est certain que l'histoire de la philosophie, conçue comme une succession de grands génies étudiés indépendamment des conditions historiques de leur apparition (une douzaine de grands noms de Platon à Husserl) est complètement idéaliste. Sauf exception de détail, les philosophes sont de droite, et la sortie de la philosophie proclamée par Marx s'explique par le rôle idéologique de cette discipline, et en ce sens le matérialisme peut apparaître comme la voix minorée dans l'histoire de la culture, la voix des opprimés.

 

Lénine cherchait aussi à contrecarrer une tentative de révision idéaliste du marxisme, sous la conduite de Bogdanov, dirigeant bolchevik important, dans un contexte où les tentatives de révision de la théorie, même lorsqu'elles étaient animées des meilleures intentions du monde, aboutissaient rapidement à des renoncements politiques.

 

Mais pourquoi chercher à le nier? Lénine utilisait un détour philosophique pour asseoir son autorité politique sur le parti bolchevik, dont il était tenu éloigné par l'exil. Lénine était rusé et machiavélien, il n'était pas un enfant de cœur, et il pensait que la Révolution avait besoin de lui à sa tête.

 

POUR LIRE LA SUITE
CLIQUEZ CI-DESSOUS

http://www.reveilcommuniste.fr/-?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

Tag(s) : #Idéologie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :