Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • Image associée
  •  
  • Parlons chiffres...

     

  • D'abord, rappelons que le budget de la France en 2018 s'élève à 386 milliards d'euros, chiffre à comparer avec les 265 milliards possédés par les seules 40 familles françaises les plus riches...

     

    Et "ils" - les ministres, les journalistes à leur service -  viennent nous répéter sur tous les tons, que c'est "la crise" et qu'il n'y a plus d'argent dans les caisses de l'Etat, qu'il faut fermer des services dans les hôpitaux, ou même les hôpitaux eux-mêmes, que si l'on dédouble certaines classes en banlieue, c'est au prix de la fermeture d'écoles dans de nombreux villages, que des centaines de bureaux de poste sont supprimés, que la SNCF n'a plus les moyens de desservir nombre de localités, ni de garantir leur statut aux cheminots, qu'il n'est pas possible de construire des HLM pour loger des millions de Français dont des milliers et des milliers sont contraints de vivre dans la rue...

     

    Ainsi, année après année, notre pays s'enfonce dans une spirale de déclin, alors que 40 familles milliardaires voient leur fortune faire un bond de 30% en un an...

     

    Qui ne voit pas un lien entre l'appauvrissement des uns et l'enrichissement des autres ? Et de se poser la question, pourquoi cette injustice criante - qui  prospère depuis la promotion présidentielle d'un des banquiers de chez Rothschild - est si peu présente dans les médias ?

     

    La réponse est claire : l'information - presse, telés, radios  - est dans les mains des milliardaires  - et en particulier de neuf d'entre eux - et du pouvoir politique que ceux-ci ont mis en place. Cette caste économique, politique et médiatique détient tous les rouages de l'appareil d'Etat. Et cette caste tient à rester en place. Par tous les moyens, et d'abord par le bourrage de crâne quotidien qui aliène  tout esprit critique par défaut d'information libre, donc de repères pour la réflexion et la contestation.

  •  

  •  

  • Cette situation de monopole que détient la caste des plus riches en France, tant sur le plan économique politique et médiatique, conduit à une véritable dictature  d'une petite minorité sur l'immense majorité de notre peuple. Elle prive celui-ci du droit de décider de son avenir en le privant de sa souveraineté, confisquée au nom de "l'Europe". Car tout se tient : les forces économiques qui détiennent le pouvoir en France font la loi sur presque tout notre continent devenu terrain de chasse des multinationales. Pour celles-ci, les frontières comme les lois de protection sociale sont autant d'obstacles à leur course aux profits en accélération constante. Seule compte la libre circulation des capitaux, et partant, des hommes et des marchandises. L'Europe de Bruxelles ne peut supporter que sa domination soit contestée. D'où la stigmatisation permanente et agressive de ce que ses penseurs nomment avec dédain le "souverainisme", le simple droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

     

  • Comme quoi sous couvert de "mondialisme", de "société ouverte", le capital financier internationalisé ne cesse de combattre l'indépendance des nations.

     

    A vous, maintenant, de faire le lien entre la monstrueuse fortune amassée par quelques uns, le désir de ceux-ci de voir leurs milliards s'accroître sans cesse,  et la politique d'austérité imposée au plus grand nombre, l'information formatée au service des nantis, et l'offensive de ceux-ci contre toute idée de souverainisme, qui sape leur volonté de domination mondiale.

  •  

     

    La preuve :

  •  
  • Comme chaque année,
  • Forbes dévoile son palmarès
  • des grandes fortunes françaises
  •  

  • Dans le classement 2018 des grandes fortunes, Forbes retient 40 milliardaires français. Soit un de plus que l'année dernière, notent Les Echos ce mardi 6 mars. En tête de classement figure Bernard Arnault, le PDG du groupe LVHM, dont la fortune est estimée à 60 milliards d'euros. Il est suivi par Françoise Bettencourt Meyers, fille de Liliane Bettencourt, décédée en septembre 2017. La fortune de l'héritière de L'Oréal serait de 35 milliards d'euros. Elle n'est pas la seule à être remontée dans le classement. En effet, François Pinault (Kering, 23 milliards d'euros) devance Serge Dassault (19 milliards) et se retrouve à la troisième place de ce classement.

    Ils pèsent 265 milliards d'euros

     

  • Devant les frères Wertheimer (Chanel, 11 milliards chacun), se retrouve Emmanuel Besnier (fortune estimée à 12 milliards d'euros), héritier du groupe Lactalis, qui a été empêtré dans le scandale du lait contaminé. Son frère et sa sœur figurent aussi dans le palmarès de Forbes : Jean-Michel Besnier (5 milliards d'euros) occupe la 14e place et Marie Besnier-Beauvallot (5 milliards) la 15e. Xavier Niel (Iliad, 7 milliards d'euros), Vincent Bolloré (Bolloré, 6 milliards d'euros) et Carrie Perrodo (Perenco, 6 milliards d'euros) clôturent le top 10 de ce palmarès.

    Comme l'indiquent Les Echos, la fortune de 29 milliardaires français a augmenté l'année dernière. Par ailleurs, trois personnes ayant subi un revers de fortune sont descendues dans le classement : Patrick Drahi (6 milliards d'euros), Michel Leclercq (3 milliards) et Alain Mérieux (3 milliards). In fine, outre Françoise Bettencourt Meyers, Forbes dévoile deux nouveaux milliardaires.

    Il s'agit de Francis Holder (1,2 milliard), détenteur des franchises "Paul" et "Ladurée", et Yves Loïc Martin (1,1 milliard), propriétaire de la société pharmaceutique Eurofins Scientific. "Un seul sort du classement, Daniel Roullier, fondateur du groupe de Saint-Malo, Roullier, spécialisé dans les engrais", précisent Les Echos.

    Les 40 milliardaires français qui font partie de ce palmarès de grandes fortunes pèsent 265 milliards d'euros (une hausse de 30 %), selon Forbes

Tag(s) : #Oligarchie, #Union européenne

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :