Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les étonnantes réductions accordées à Emmanuel Macron durant sa campagne

Résultat de recherche d'images pour "ouest-france logo" Ouest france

30 %, 50 % et même 100 % : la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) s'est interrogée sur un « pourcentage anormalement élevé » de promotions très importantes sur la location du matériel et des salles de meeting du candidat Macron. A l'origine de ces ristournes, le prestataire GL Events, numéro un français de l'événementiel, dirigé par Olivier Ginon. Pour l'Elysée, ces réductions sont dues aux négociations menées par les équipes d'En Marche!

La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) s'est interrogée sur un « pourcentage anormalement élevé » de promotions très importantes sur la location des salles et du matériel de campagne utilisé par Emmanuel Macron et ses équipes.

 

Comme le révèle Mediapart vendredi, la société GL Events, leader français de l’événementiel, apparaît régulièrement dans les comptes de campagnes du candidat Macron, suivi de la mention « remise » et d'un pourcentage de 30, 40 voire 100 %. Pour l'Elysée, ces réductions sont dues à d'âpres négociations menées par les équipes d'En Marche! pendant la campagne.

 

De 30 % à 100 % de remise

Olivier Ginon et sa société GL Events ont loué pendant la campagne présidentielle plusieurs des salles dont ils détiennent les concessions à Paris, Lyon ou Clermont-Ferrand. Le prestataire a également mis à la disposition des équipes du candidat du matériel de meeting. Une facture en particulier, révèle Mediapart, a attiré l’attention de la CNCCFP : un rabais sur la location du matériel pour le meeting du 10 décembre 2016 à la porte de Versailles, où il prononcera son fameux « notre projet ! ». Une facture initialement chiffrée à 39 490 euros qui, après réduction, ne coûtera que 29 663 euros au candidat. Soit une réduction de 22 %.

Et ce n’est pas tout : d’autres prestations ont été réduites de façon beaucoup plus importante, de 30 % à 50 % voire parfois réduites de 100 %. Mediapart prend pour exemple le cas du meeting de la Mutualité du 12 juillet 2016, où la salle devait être louée pour un montant de 14 000 euros le jour des préparatifs. GL Events accorde une promotion inespérée : - 100 %, tout simplement. Le lendemain, jour du meeting, c’est une promotion de près de 15 000 euros qui sera accordée au candidat.

Ces remises exceptionnelles étaient d’autant plus nécessaires au futur président de la République qu’à l’époque des meetings cités dans le paragraphe précédent, le parti d’Emmanuel Macron n’avait pas encore procédé aux importantes levées de fonds qui ont suivi.

Des remises « habituelles » dont n’a pas bénéficié François Fillon

Interrogé par la CNCCFP en septembre 2017 à propos de ces remises exceptionnelles, Mediapart rapporte qu’Olivier Ginon a assuré à la commission que « les remises correspond[aient] à une négociation commerciale habituelle avec un organisateur d’événement ». Pourtant, François Fillon, qui est également passé par GL Events pour des événements à Nice (Acropolis) ou à Lyon (Eurexpo), n’a pas bénéficié des mêmes réductions.

Tag(s) : #Politique française, #Macron
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :