Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le pétrole russe va couler en Bulgarie, par Comaguer
 

 

RETOURNEMENT DE SITUATION ET DE  GAZODUC

 Malgré l’extrême prudence des journalistes des médias dominants nul ne doute aujourd’hui de la déstabilisation profonde de la direction politique de l’UE : brutale attaque de l’ « allié » US contre les intérêts capitalistes européens en Iran, grave crise gouvernementale en Italie, crise politique en Espagne, sans oublier le Brexit et un développement de l’euroscepticisme dans les opinions publiques.

Bien qu’elle soit toujours la cible de campagnes russophobes et qu’arrive à ses frontières des blindés et des soldats US toujours plus nombreux, la Russie garde la tête froide et va réussir un très joli coup gazier.

Le 25 Mai le président russe a rencontré le premier ministre Bulgare Boris Borissov et ils ont parlé gaz.

On se souvient que dans sa version initiale le gazoduc sous marin SOUTH STREAM devait relier la Russie à la Bulgarie. En 2014 l’UE a interdit à la Bulgarie de donner suite à ce projet qui lui aurait permis d’être u nouveau point d’entrée du gaz russe sur le territoire de l’Union. Le trajet du gazoduc sous marin a donc été modifié au lieur d’aboutir sur la côte bulgare il aboutit ou va bientôt aboutir – les travaux de pose sont très avancés – sur la côte turque  à l’ouest du Bosphore SOUTH STREAM est donc devenu TURKSTREAM.

Ce dont Vladimir Poutine et Boïko Borissov ont convenu c’est de livrer le gaz russe à la Bulgarie et au-delà à d’autres pays européens intéressés ( Serbie, Hongrie, Slovaquie…) via le Turkstream La solution est très simple. Il existe aujourd’hui un gazoduc TransBalkan – voir plan ci-joint – qui fonctionne dans le sens Ukraine Bulgarie. Il suffira donc de faire fonctionner ce gazoduc dans l’autre sens, opération technique aujourd’hui bien maitrisée et le gaz venu de Turkstream arrivera en Bulgarie.

Le perdant dans l’opération est l’Ukraine : le gaz destiné à la Bulgarie passe aujourd’hui sur son territoire, il n’y passera plus et ce sera autant de droits de passage perdus. La politique farouchement anti-russe du gouvernement de Kiev a un coût et l’Ukraine continue à payer le prix de ses divers chantages aux coupures de gaz russe destiné aux pays de l’Union Européenne et à s’enfoncer dans une crise profonde. Ces droits iront donc à la Bulgarie pays pauvre parmi les pauvres de l’Union Européenne.

Tag(s) : #Russie, #Europe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :