Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les 1% les plus riches ont gagné 82% des richesses créées en 2017...Ca changera quand tous les pauvres s'y mettront

 

Dans un rapport, OXFAM nous révèle que 50% de la population mondiale n’a pas touché le moindre bénéfice de la croissance mondiale l’an dernier, alors que la richesse des 1% les plus riches a augmenté de 762 milliards de dollars, sept fois le montant qui permettrait d’éradiquer.

Le rapport d’OXFAM paru ce lundi 22 janvier a pourtant un titre prometteur, « Partager la richesse avec celles et ceux qui la créent ». Au vu de l’ampleur des inégalités présentées dans le document, le chemin paraît bien long, alors que les ressources sont largement suffisantes. En effet, 762 milliards de dollars, c’est sept fois le montant qui permettrait d’éradiquer la pauvreté extrême dans le monde !

Ce rapport est publié la veille de l’ouverture du World Economic Forum à Davos, en Suisse. Comme chaque année, la fondation organise un sommet réunissant des dirigeants d’entreprise, des responsables politiques du monde entier ainsi que des intellectuels et des journalistes, afin de débattre des problèmes les plus urgents de la planète. Et cette année, l’objectif est ambitieux : « créer un avenir partagé dans un monde fracturé ». Ce but résonne de concert avec l’intitulé du rapport d’OXFAM qui révèle l’importance des fractures économiques du monde.

Les chiffres sont frappants :

– Entre mars 2016 et mars 2017 : le nombre de milliardaires a connu l’année dernière sa plus forte hausse de l’histoire, avec un nouveau milliardaire tous les deux jours.
– Le patrimoine des milliardaires a augmenté en moyenne de 13 % par an depuis 2010, soit six fois plus vite que la rémunération des travailleuses et travailleurs, qui n’a progressé que de 2 % par an en moyenne.
– strong>Quatre jours suffisent au PDG de l’une des cinq premières marques mondiales du secteur du textile pour gagner ce qu’une ouvrière de la confection bangladaise gagnera au cours de sa vie.


– Porter les salaires des 2,5 millions d’ouvrières et ouvriers du textile vietnamiens à un niveau décent coûterait 2,2 milliards de dollars par an. Cela équivaut à un tiers des sommes versées aux actionnaires par les cinq plus grands acteurs du secteur du textile en 2016. 
– De la même manière, 10 % des dividendes versés par Carrefour à ses actionnaires en 2016 suffirait à assurer un niveau de vie décent pour plus de 39 000 travailleurs du secteur du textile au Bangladesh.

 

Tag(s) : #Lutte de Classe, #Oligarchie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :