Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En 1948, le procès d'une organisation terroriste fasciste d'avant-guerre, dont les membres se retrouvent durant le conflit, les uns pétainistes à Vichy, d'autres à Paris parmi les plus virulents "kollabos", et à Londres, quelques uns derrière de Gaulle,   par Jean LEVY
Le procès de la Cagoule (organisation d'extrême-droite, auteur de plusieurs attentats) s'ouvre le 11 octobre 1948 devant les Assises de la Seine
"Le procès d'une bande de doctrinaires du terrorisme"
selon Le Figaro

LES ARCHIVES DU FIGARO - Il y a 70 ans s'ouvrait devant les Assises de la Seine, le procès des membres de cette organisation clandestine d'extrême-droite, qui œuvrèrent pour renverser le pouvoir en place. Fondée en 1936, la Cagoule multiplia les actions terroristes jusqu'à la Seconde Guerre mondiale.

Un procès-fleuve: 50 accusés présents, 60 avocats, 400 témoins. Le 11 octobre 1948 s'ouvre aux Assises de la Seine le procès de «la Cagoule». Il s'agit d'une organisation clandestine paramilitaire d'extrême-droite, créée en 1936 après la dissolution des ligues. La presse la désigne sous le nom de «Cagoule» car ses membres portent une cagoule lors de certaines manifestations. Les organisateurs, Eugène DeloncleJean Filliol, le général Édouard Duseigneur, sont des anciens de l'Action Française de Charles Maurras. Les Cagoulards mènent des actions terroristes, des meurtres et tentent de renverser le gouvernement du Front Populaire de Léon Blum

"Ca n'empêchepas, Nicolas" :

La "Cagoule" - officiellement le Comité Secret d'Action Révolutionnaire - est créé en 1936, avec des fonds patronaux ( Michelin, Lemaigre - Dubreuil, Pucheu...) Cette organisation avait pour objectif d'abattre la République et de combattre "le danger bolchévique" .

C'est un mouvement terroriste ( il a à son actif de nombreux meutres, dont ceux des frères Roselli, antifascistes italiens réfugiés en France, de Marx Dormoy, ancien ministre socialiste durant l'Occupation et des attentats provocateurs ,tel celui perpétré en 1937 contre une organisation patronale)..

Les membres de la Cagoule sont recrutés en partie parmi les militants d'Action Française, jugeant ses dirigeants comme "trop mous", dans la hiérarchie militaire, la mouvance des activistes, tel Joseph Darnand qui deviendra le chef de la Milice sous Vichy et membre des Waffen SS.

Les bailleurs de fonds de la Cagoule sont de grands patrons, tels Michelin, Pucheu, Lemaigre-Dubreuil, Eugène Schueller, patron de l'Oréal.

Découvert en 1937, des comploteurs  de la Cagoule , sont arrêtés, mais libérés en 1939, lorsque la guerre éclate, alors que se retrouvent en prison les communistes...

Les cagoulards se retrouveront les uns à Vichy avec Pétain, comme Pucheu, ministre de l'Intérieu du Maréchal, qui établira la liste des fusillés communistes  fusillés à Chateaubriant, d'autres à Londres derrière De Gaulle, comme le résistant Maurice Duclos, la majorité dans l'extrême collaboration avec l'Occupant, tels Joseph Darnand, chef de la future Milice et membre des Waffen SS, ou  Eugène Schueller, auprès de Marcel Déat.

Dans ces conditions, lorsque s'ouvre le procès de la Cagoule s'ouvre à Paris en 1937, les quelques résistants se diront garant de leurs ex-complices collabos, optenant pour ceux-ci desjugements forts cléments . 

Cependant, Pucheu sera condamné à mort par les autorités émanant de la Résistance à Alger libéré en 1944, et Darnand sera fusillé à la Libération.

En conclusion, la Cagoule fut une organisation terroriste fasciste opérant avec le soutien financier du grand capital rallié alors aux régimes totalitaires d'Hitler et Mussolini, et ayant pour but  d'intaller en France un régime analogue.

L'Occupation allemande fut pour eux la chance d'être pour un temps aux leviers de commande....

 

 

Tag(s) : #Histoire
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :