Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Le Président cubain Miguel Diaz Canel à reçu Paris le 31 octobre par le Premier ministre...Les médias se sont abstenus d'en faire part...Une "fake new" par omission !

Article du site PRENSA LATINA.

Publié par Nadine Lalande sur le site LES AMIS DE CUBA ;

Une nouvelle fois nous ne pouvons que déplorer le silence assourdissant des médias français sur cette visite et la rencontre avec notre Premier Ministre...

Résultat de recherche d'images pour "diaz canel presidente de cuba"

Mais pourquoi donc ce silence? Pourquoi cette censure unanime, de tous les organes d'information sur une information qui n'est pas anodine.

Le nouveau chef de l'état cubain, Miguel Diaz-Canel a été reçu, lors de son passage en France, par Edouard Philippe, le premier ministre français, pour un échange et un repas en commun en cette mi journée du 31 octobre.

Il faut aller sur les sites cubains d'information, et, paradoxalement, sur le site de Guadeloupe 1ère, chaine de France Télévision en Guadeloupe, pour en être informé. Incroyable! 

En plus, le jour où, à l'ONU, Cuba présente une résolution, pour la 25e fois, demandant la levée du blocus économique financier et commercial imposé par les Etats-Unis. Blocus criminel, et s'appliquant de manière extraterritorialle, bafouant toutes les lois internationales validées par la majorité des pays du monde. 

Cette résolution sera, une fois de plus votée par l'immense majorité des 192 pays représentés à l'ONU, seuls les Etats-Unis et son allié du gouvernement d'extrême droite d'Israël ne la votent pas. 

Décidemment, lorsqu'il s'agit de Cuba, il faut faire silence, mentir, ne pas dire et commenter ce qui ce passe dans ce pays. 

Pourtant les défenseurs des droits de l'homme, et de la femme pour être complet, et de la démocratie, pourrait un peu regarder ce qui se passe aujourd'hui à Cuba. 

Un événement peut-être unique au monde: Cuba a lancé la révision de sa constitution adoptée en 1976, et l'ensemble de la population cubaine est appelée à en débattre. Et à faire des propositions de modifications. Des centaines de milliers de cubaines et de cubains, dans des milliers de réunions, discuttent, échangent, expriment des accords ou des désaccords, proposent des évolutions ou des modifications sur ce projet de constitution qui deviendra la base de l'organisation de la société cubaine. 

Dans quel autre pays du monde un tel événement démocratique se passe?

Silence, il ne faut pas en parler.

Il ne faut pas en parler parce que le projet de nouvelle constitution entend maintenir, avec l'accord de la population cubaine, les acquis de sa révolution. Et permettre un nouveau développement de son économie.

 Sans le blocus, qu'aucun autre pays du monde subit avec autant de constance et de durée, et qui dans l'année écoulée a couté plus de 4 milliards de dollars de perte à l'économie cubaine, on imagine ce que la population cubaine aurait pu avoir comme développement pour son mieux être. 

Alors, si la rencontre de ce jour, entre le 1er ministre de la France et le chef de l'état cubain, Miguel Diaz-Canel, permet de développer de nouveaux échanges économiques, malgré le blocus, c'est une bonne nouvelle. 

Que l'ensemble de la presse dite libre vous aura consciencieusement caché. 

 

Miguel Diaz-Canel de passage à
Paris
Le Président Cubain souligne les liens
politiques étroits qu’il entretient avec la
France
Paris, le 31 octobre (Prensa Latina) Le Président cubain, Miguel Díaz-
Canel, a souligné le haut niveau des relations politiques avec la France,
après s’être entretenu dans cette capitale avec le Premier ministre français,
Edouard Philippe.
Lors d’une réunion avec la mission d’Etat cubaine à l’ambassade de la
République de Cuba à Paris, le Président a qualifié de fructueuse la
rencontre avec Edouard Philippe et a déclaré « qu ‘il existe un haut niveau
de relations politiques ».
À cet égard, il a rappelé l’impact de la visite effectuée à Cuba en 2015 par le
président français, François Hollande, puis de celle effectuée à Paris en
2016 par le chef de l’État cubain, Raúl Castro.
Díaz-Canel a présenté la France comme partenaire de référence en Europe
dans les domaines de la coopération, du financement et des
investissements étrangers, ainsi que de l’augmentation de la participation
des entreprises françaises à Cuba.
Selon le Président, plusieurs des programmes organisés en partenariat
avec la France sont basés sur les axes stratégiques définis par Cuba pour le
développement du pays, en particulier dans des secteurs tels que le
tourisme, l’énergie, les télécommunications.
Par ailleurs, a-t-il ajouté, lors de la rencontre avec Edouard Philippe, le
discours prononcé devant l’Assemblée générale des Nations Unies par le
président français Emmanuel Macron lors de l’Assemblée générale des
Nations Unies, constituait la communauté de critères sur les questions de
multilatéralisme et de changement climatique.
« Il existe également un autre espace
de communication », a-t-il déclaré
lors d’un échange avec la mission
d’Etat, qui comprend des
diplomates, des responsables, des
travailleurs et des représentants
d’entreprises cubaines implantées en
France.
Lors de la réunion, le Président Diaz-Canel a également évoqué la situation
actuelle à Cuba, en particulier la lutte contre le blocus des États-Unis.
Le Président a déclaré que chacune des mesures prises par l’administration
de Donald Trump, dans le cadre de l’escalade contre Cuba, impliquait une
résurgence du blocus sur des questions spécifiques telles que la
persécution financière.
Selon le Président, il existe sans aucun doute un plan d’agression à l’égard
de Cuba et il est nécessaire d’être vigilant, de dénoncer ces actes et sans
compromettre les principes.
Dans ces circonstances, il a déclaré: « Je crois que la dignité de la
Révolution cubaine, ainsi que la volonté et l’engagement avec lesquels nous
avons toujours dû partager la solidarité, nous apportent également un
soutien au niveau de la majorité internationale. »
En conséquence, il a exprimé sa confiance dans le fait que le vote de l’ONU
sur le blocus sera une nouvelle fois une victoire, d’autant plus qu’il sera
réalisé dans un contexte de plus en plus agressif de la part des États-Unis.
Une autre question abordée a été le débat populaire sur le projet de la
nouvelle constitution à Cuba, qui a mis en évidence la large participation
des citoyens.
Commentant leurs expériences à cet égard, il a souligné que les personnes
âgées participaient au processus en s’engageant à léguer à leurs petits-
enfants la Constitution, tandis que les jeunes le faisaient en s’engageant à
défendre la « Magna Carta » pour l’avenir. .
Il s’agit d’un projet constitutionnel « robuste et moderne », a-t-il déclaré,
ajoutant qu’il était convaincu qu’après le référendum, le texte qui sera
finalement approuvé et examiné sera encore plus solide.
Diaz-Canel a effectué aujourd’hui un
séjour de transit à Paris avant la
tournée en Russie, en Chine, au
Vietnam, en République populaire
démocratique de Corée et au Laos.
Selon le ministère cubain des
Affaires étrangères, le voyage aura
lieu entre le 1er et le 12 novembre
et Miguel Diaz-Canel sera reçu par les plus hautes autorités de l’État et du
gouvernement de ces pays, avec lesquels seront abordés des sujets des
agendas bilatéraux afin d’analyser des questions internationales d’intér

 

Tag(s) : #Cuba
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :