Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SNJ RT : "S’en prendre aux journalistes c’est s’en prendre à la liberté de la presse"

Accueil

SECTION SNJ ILE-DE-FRANCE
SECTION SNJ DE LA CHAÎNE RT FRANCE
S’en prendre aux journalistes c’est s’en prendre à la liberté de la presse

 

Samedi 12 janvier, lors de l'acte 9 des Gilets jaunes, plusieurs journalistes ont été pris à partie de façon lâche par des groupes d'individus. Cela s'était déjà produit en marge de certains actes précédents mais les attitudes de certains ont pris une tournure inédite. Un comportement que les journalistes SNJ de RT France condamnent fermement. Nous voulons ici exprimer notre soutien aux professionnels de l’information victimes de ces violences.

 

Nous tenons également à dénoncer les multiples dérapages émanant des forces de l'ordre. En toute impunité, les brutalités se sont multipliées de la part de ceux qui sont censés nous protéger. Hématomes et points de suture, au corps ou au visage, stop ! Nous condamnons fermement les tirs et les coups que nous, journalistes en France, avons subis de la part de ceux dont la maîtrise devrait servir d'exemple.

 

Nous condamnons aussi et surtout l'attitude irresponsable de certaines personnalités politiques et médiatiques qui se sont positionnées, dès le début du mouvement, en détracteurs de la mobilisation des Gilets jaunes. Nous estimons en effet, qu'en exprimant leur mépris, de façon répétée sur plateaux de télévision, loin du terrain, vis-à-vis vis du mouvement citoyen, elles ont participé activement à la création de ce climat délétère. Ainsi nous dénonçons avec force les insultes, les amalgames et la condescendance de certains, à l'origine d'un climat de défiance évoluant parfois vers des violences inqualifiables. Un climat qui met à mal la liberté de la presse en France. Sans journalistes, pas de démocratie.

 

Nous appelons donc à défendre la profession et les journalistes qui la font vivre, quel que soit le média où ils travaillent : longue vie au pluralisme de l'information auquel nous-mêmes, journalistes de RT France, nous efforçons de contribuer, en conscience et en professionnels. N'en déplaise à Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, qui ne cesse de vouloir nous dissocier de nos confrères, répétant régulièrement ne pas considérer les journalistes de RT France comme des journalistes à part entière.

 

Total soutien à nos confrères agressés, d'où que vienne la violence.

le 13 Janvier 2019

 

Tag(s) : #Libertés
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :