Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Conseil d'Etat refuse de suspendre l'usage du LBD© Bertrand Guay
Jérôme Rodrigues devant le Conseil d'Etat.
 
RT France
 
Le Conseil d'Etat a rejeté ce 1er février les demandes de suspension de l'usage du lanceur de balles de défense (LBD) dans les prochaines manifestations de Gilets jaunes, estimant que le risque de violences rendait «nécessaire de permettre aux forces de l’ordre de recourir à ces armes».

En pleine polémique sur les «violences policières», la CGT et la Ligue des droits de l'homme (LDH) avaient tenté deux jours plus tôt lors d'une audience tenue en urgence de convaincre les juges administratifs d'interdire cette arme selon eux «dangereuse», à l'origine de nombreuses blessures graves et utilisée plus de 9 200 fois depuis le début du mouvement de contestation sociale.

Interrogé le 28 janvier lors d'un point presse sur l'utilisation des lanceurs de balles de défense (LBD) et des grenades de désencerclement, le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Laurent Nunez, avait estimé que les forces de l'ordre faisaient un usage «proportionné» de ces «armes intermédiaires».

Lire aussi : Une association policière lance l'alerte : «Les grenades sont dangereuses, nos LBD sont dangereux»

"Ca n'empêche pas Nicolas"

Ainsi est justifié l'emploi d'armes dangereuses contre des manifestants pacifiques ! Nous sommes à un tournant dangereux du macronisme où peut être réprimée toute manifestation qui s'oppose à l'ordre établi et dont les initiateurs comme les médias qui la relate, sont dénoncés comme des agents de l'étranger, de "Moscou" précisément.

Comme du temps de l'Occupation, les autorités allemandes et leurs Kollaborateurs de Paris et de Vichy disaient de la Résistance...

Mais, peut-être que le temps d'une nouvelle résistance est venu contre les mêmes forces du capital...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :