Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nouvelle mise au point d'Annie Lacroix Riz après la persistance dans la calomnie au sein de la direction de la CGT ! Publié le 5 février 2019 par FSC et le commentaire de Jean LEVY

"Ca n'empêche pas Nicolas"

En temps qu'ancien responsable à l'Education de ma Fédération, celle des Employés, je suis consterné d'apprendre que la formation des militants CGT est confiée aujourd'hui à des gens tels que Pascal Debay...Elle est bien lointaine la période où ce poste était occupé par des militants exemplaires, tel Marc Piolot,  qui ont formé des centaines et des centaines de camarades à tous les échelons de la Confédération. C'était du temps de Benoît Frachon, de Georges Séguy, d'Henri Krasucki...

C'était du temps où on expliquait à la CGT que la lutte sociale et la lutte de classe ne faisait qu'un dans le combat quotidien pour libération des travailleurs de la dictature du patronat. 

C'était du temps où les responsables, du plus haut niveau de la CGT à ceux des syndicats,  dénonçaient le pouvoir en place au service du capital et n'appelaient pas à voter pour lui. 

Ce temps est lointain...

Le retrouverons-nous à l'occasion du prochain Congrès confédéral à Dijon en mai prochain ?

Il y va de la survie de la CGT dans notre pays

Jean LEVY

Front Syndical de Classe

 
C'est dans une fiche  interne consacrée à la lutte contre l'extrême droite (dite fiche numéro 17) que l'attaque contre Annie Lacroix Riz est venue la classant dans la mouvance dite "conspirationniste" ce qui dans ce type de qualification largement repris par les médias dominants signifie être considéré comme un "rouge-brun", c'est-à-dire encore pour le moins un complice de l'extrême droite.
 
Suite aux fortes protestations émanant de divers milieux et soutiens mais particulièrement de la CGT, Philippe Martinez son secrétaire général s'est excusé de cette accusation  le 14 janvier dernier.
 
On aurait pu croire l'affaire close .
 
Mais le sieur Pascal Debay, le responsable confédéral de la
formation de la CGT auteur de la fiche accusatrice, en dépit donc des excuses officielles de Philippe Martinez en tant que secrétaire général de la CGT a poursuivi son offensive contre Annie Lacroix Riz.
En envoyant  à « tout le monde » un courriel qui aggrave singulièrement la diffamation que contenait la fiche initiale.

 

 
La lettre ci-après et les annexes en fichier joint :
 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :