Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La régression sociale : au collège Jean Vilar à La Courneuve : 320 heures d’enseignement retranchées de la dotation horaire globale (DHG) pour l’année 2019-2020 !

In L'Humanité

Les parents d’élèves de Jean-Vilar bloquent l’établissement aujourd’hui, pendant que les professeurs de leurs enfants manifestent. Des mesures d’économies drastiques menacent l’équilibre de cet établissement en éducation prioritaire.

 

«Aidez-nous ! On ne veut pas sacrifier nos enfants ! »

 

 Luna Kaddouri est émue. La présidente de la FCPE du collège Jean-Vilar de La Courneuve est submergée par l’inquiétude qui la taraude : que sa fille – et tous les élèves de l’établissement – ne puisse pas avoir le droit à une scolarité dans de bonnes conditions, là où elle-même fut élève il y a quelques années. Un héritage qui accroît encore le sentiment d’injustice et de régression, pour elle comme pour de nombreuses familles de cette commune de Seine-Saint-Denis qui cumule déjà les difficultés.

 

C’est le dernier conseil d’administration du collège qui a mis le feu aux poudres. Les représentants des enseignants et des parents y ont appris que, dès la rentrée prochaine, leur collège serait mis au régime sec. Très sec, même : 320 heures d’enseignement retranchées de la dotation horaire globale (DHG) pour l’année 2019-2020. « Cela fait environ 10 heures de cours en moins par semaine », calcule Antoine, enseignant et syndicaliste dans ce collège qui compte 700 élèves. Une coupe claire qui risque d’avoir des conséquences lourdes dans cet établissement classé « REP+

Tag(s) : #Education nationale
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :