Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Grand débat est un fiasco et une supercherie
et consumimur ign

  Le Grand débat est un fiasco et une supercherie 

A Gouesnou ils étaient une poignée pour débattre des problèmes de la jeunesse  

Les Français ont manifestement boudé le Grand débat national qui va se terminer dans quelques jours. Sur Internet ce sont seulement 160 000 personnes, pour la plupart des soutiens de Macron qui ont participé à cette mascarade[1].

Notez que le gouvernement, par la voix de Wargon, n’a pas pu s’empêcher de mentir. Elle avait avancé le chiffre imprudemment de 900 000 contributions à la mi-février[2].

C’est franchement pathétique de voir ce gouvernement complètement à la ramasse mentir sur tout et sur n’importe quoi. Donc les Français ne se sont pas intéressés au Grand débat, sur Internet ou dans les réunions programmées à cet effet. Non pas parce qu’ils n’ont rien à dire, mais parce qu’ils savaient dès le début que les dés étaient pipés : les questions et les réponses sont écrites à l’avance, et c’est sans doute pour ça qu’Edouard Philippe a annoncé que les Français seront forcément déçus de ses résultats[3].

On comprend que le Grand débat a servi à deux choses : à faire de la propagande pour Macron et sa politique, en faisant des photos et des petits films destinés à la réclame, et aussi pour justifier ex-post une nouvelle baisse d’impôt pour les plus riches et donc, corollaire annoncé par Macron lui-même, une baisse des dépenses publiques et une braderie des biens de l’Etat avec la fermeture de certains services publics. En dehors des grands shows du début qui ont été montés avec une débauche de moyens, les gens ne se sont pas précipités pour participer. 

Le Grand débat est un fiasco et une supercherie 

Abbeville, le 5 mars 2019 

Les salles dédiées étaient vides. On peut donner quelques chiffres, à Abbeville, le 5 mars 2019, il y avait exactement 13 personnes dans la salle, dont un conseiller PS et un conseiller RN, donc seulement 11 personnes qui ne sont pas des politiciens de profession[4]. C’est une ville tout de même de 23 000 habitants, la deuxième ville de la Somme derrière Amiens. A Erquinghem-Lys, ils étaient encore moins nombreux, une petite poignée[5]. C’est plus que peu, c’est de l’indifférence. Ces deux exemples sont choisis dans le Nord, mais c’est la même chose un peu partout. Ces débats sont tellement ennuyeux et tellement hors-sujet que même quand il y a Macron, les chaines de télévision qui font de l’information en continu, ont arrêté cet exercice. Certes ils soutiennent Macron, mais il leur faut aussi faire de l’audimat, sinon les recettes publicitaires disparaissent. 

Le Grand débat est un fiasco et une supercherie 

Erquinghem-Lys, le 2 mars 2019 

Contrairement à ce qu’on pense, même le show Macron n’attire plus personne, sauf les gilets jaunes qui lui crient dessus à son passage en cortège.

A Pessac alors que le débat était centré, en présence de Macron et de Marlène Schiappa sur les questions féminines, on a retenu que Macron s’était fait enguirlander, c’est le cas de le dire, par une femme qui voulait lui donner un collier avec un gilet jaune. Macron failli en faire une crise de nerf. Le point, journal stupide s’il en est, signalait que Macron s’exprimait ce jour-là devant 400 femmes.

Mais il suffisait de voir les photos pour comprendre que ce public n’était pas beaucoup plus large qu’une cinquantaine de personnes. Ce journal a tellement intégré le mensonge qu’il ne se rend même plus compte que les images peuvent aussi détromper les mots. On avait retenu un grand gymnase à tort car cela faisait encore plus ressortir le vide de ce Grand débat[6].

Manifestement Macron ne faisait plus recette. Mais ses conseillers et les journalistes parisiens devaient penser que le sujet « les femmes » était très porteur et allait montrer un côté humain du président de la République, d’autant que promettre plus d’égalité entre les hommes et les femmes ça n’engage pas à grand-chose. 

Le Grand débat est un fiasco et une supercherie 

Pessac, le 25 février 2019 

A Gargilesse-Dampierre, histoire de faire croire que Macron s’intéresse à la France rurale, il a rencontré quelques maires, une trentaine nous dit-on, et en plus il s’est fait remettre à sa place par André Laignel, notamment sur la réforme des financements des collectivités locales qui ont plongé celles-ci dans un grand désarroi[7].

L’arrivée de Macron à Gargilesse-Dampierre était très surveillée. Il n’était pas question de laisser approcher les gilets jaunes. La veille les rues du village avaient taguées de l’habituel « Macron, démission », mais les employés de la mairie les avaient effacés de façon à laisser croire que dans tous ses déplacements Macron ne rasait pas les murs mais pouvait aller à la rencontre du peuple en toute sérénité.

Evidemment personne n’est dupe de cette mise en scène. On espère seulement que le téléspectateur retiendra qu’il mouille la chemise, qu’il va au contact, et qu’on oubliera que pendant qu’il blablate aux quatre coins de la France il ne s’occupe pas du pays, ce qui normalement devrait être de son devoir.

C’est ce que finalement a révélé la tournée du show Macron, il est seulement le ministre du verbe, au mieux le service après-vente de la Commission européenne qui lui dit ce qu’il faut faire, au pire, dans le genre ennuyant et collant, une sorte de robot qui non seulement se saoule de mots, mais qui en plus nous endort. Mais n’ayant existé jusqu’à ce jour que par sa capacité à baratiner l’interlocuteur, et par des effets de communication d’un autre âge, il ne sait rien faire d’autre. 

Le Grand débat est un fiasco et une supercherie 

Gargilesse-Dampierre 14 février 2019 

Le dernier sondage en date montre que la soi-disant remontée de Macron dans les sondages est une invention de journalistes. Macron est dans le trou, et il y reste, malgré la mobilisation de la presse, des télévisions et de tous les moyens de l’Etat pour monopoliser la parole tout azimut, les fluctuations sondagières sont plus le fait des interprétations des instituts de sondage – les fameuses corrections – et des journalistes qu’une réalité tangible.

Ce qui donne à croire à une embellie pour Macron, c’est seulement que les journalistes le disent. Nous sommes dans une période particulière, jamais les journalistes n’ont été autant du côté du pouvoir qu’aujourd’hui. Ils passent sous silence les exactions de la police contre les gilets jaunes, ils ne s’indignent même pas que l’ONU par deux fois, et l’Union européenne par trois fois viennent condamner Macron pour un usage excessif de la force contre les gilets jaunes. On a assisté à une scène ubuesque où quand un jeune lui demande des comptes sur la violence policière, il nous dit que dans un Etat de droit on ne doit pas parler des violences policières ! Mais cela démontre exactement le contraire : nous ne sommes plus dans un Etat de droit[8].

Il faut s’y faire, nous sommes dans une situation où le « président » n’existe que par la force des institutions, la veulerie de la presse et de la justice et la violence de la police, nous sommes dans un Etat pré-fasciste, préempté par des milliardaires, il faut le dire très fort. 

Le Grand débat est un fiasco et une supercherie

 

 

[1] https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/les-contributions-au-grand-debat-un-sondage-geant-pour-la-majorite-a41c8d72929d6d166cf9ffc9bc97e2e9

[2] https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/grand-debat-emmanuelle-wargon-affirme-etre-a-pres-de-900-000-contributions-sur-le-site-1140176.html

[3] https://www.valeursactuelles.com/politique/grand-debat-edouard-philippe-anticipe-une-grande-deception-104515

[4] http://www.courrier-picard.fr/169810/article/2019-03-05/treize-personnes-au-grand-debat-dabbeville

[5] http://www.lavoixdunord.fr/545941/article/2019-03-03/tres-peu-de-monde-mais-des-echanges-de-qualite-lors-de-la-reunion-du-grand-debat

[6] https://www.lepoint.fr/video/grand-debat-a-pessac-le-cadeau-embarrassant-d-une-gilet-jaune-a-macron-01-03-2019-2297259_738.php

[7] https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/02/15/grand-debat-dans-l-indre-macron-et-laignel-dansent-le-tango_5423836_823448.html

[8] https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/interpelle-par-une-gilet-jaune-emmanuel-macron-assure-que-la-liberte-de-manifester-et-l-etat-de-droit-seront-preserves-1144992.html

Tag(s) : #Macron, #Politique française
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :