Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Roi a  parlé,   par Jean LEVY
Le Roi a  parlé,   par Jean LEVY
  •  

Après l'incendie de Notre-Dame, la fumée s'est dissipée : les Français retrouvent et leurs soucis quotidiens et Macron Président,  

par Jean LEVY

Mercredi 17 avril

Le Président s'est  donc adressé hier soir aux Français sur le petit écran, s'emparant de l'incendie de Notre Dame. Il annonce d'un air vainqueur : "la cathédrale sera reconstruite en cinq ans !"

Imitant Pierre Dac et Francis Blanche, dans un sketch  intitulé Le Sâr Rabindranath Duval, où un fakir pose la question à son acolyte :

« Votre sérénité, pouvez-vous me dire quel est le numéro du compte en banque de Monsieur ? », dit Francis Blanche en désignant un spectateur dans la salle. « Oui » répond Pierre Dac, le Sâr. « Vous pouvez le dire ? » « Oui ! » « Vous pouvez le dire ??? » « Oui !!! » « Il peut le dire ! Bravo ! Il est vraiment sensationnel ! ».

Emmanuel Macron peut le dire : "Notre Dame doit être reconstruite en cinq ans !". Et les journalistes de s'esbaudir :"Il peut le dire !".

Or, tous les spécialistes sont d'un avis contraire. Pour eux remettre en état la cathédrale devrait se compter en décennies....

Le Président, qui se place lui-même au rang des bâtisseurs, en fait une affaire personnelle ; "Nous reconstruirons...", et fixe la date d'inauguration à 2024. Ce qui étend royalement son mandat au-delà du délais constitutionnel, de 2022...En fait, le locataire de l'Elysée utilise sans vergogne la catastrophe culturelle. Il surfe sur l'émotion créée l'incendie de la cathédrale pour tenter de créer une union sacrée autour de sa personne, qu'il voudrait identifier au Sauveur..

Basse opération électorale avant les élections européennes ? Ou bien Emmanuel Macron s'est pris la grosse tête et se prend pour le monarque, protecteur de la Très Sainte Religion ?

Mardi  16 avril

Lundi matin encore, les chiens de garde du CAC 40 nous annonçaient une intervention historique de leur Président pour le soir même en réponse au mouvement de gilets jaunes. Emmanuel Macron allait surprendre les Français. 

Il les a surpris en renvoyant sine die sa déclaration du fait de l'incendie de Notre Dame. Certes, du fait de l'émotion largement partagé par la population - et par l'auteur de ces lignes, natif de la capitale et toujours amoureux de sa ville - on comprend que l'allocution présidentielle n'ait pas eu lieu lundi soir.

Mais au lendemain de la catastrophe, nulle mention n'est faite d'une autre date pour l'intervention ultérieure du locataire de l'Elysée. "En temps voulu", selon le monarque...

Les bulletins d'information sont de A à Z consacrés uniquement à l'incendie et à la cathédrale. Certes, il s'agit d'un drame qui a choqué , au-delà des croyants, les Parisiens, les Français en général et les touristes du monde entier.  Notre-Dame de Paris fait partie du quotidien des habitants  avec qui ceux-ci ont une relation de proximité. La longue histoire du monument , ses rencontres avec la littérature, son impression d'invulnérabilité, ont donné à l'événement une dimension tragique décuplée par la crainte de voir la cathédrale disparaître. Heureusement, sa façade, ses deux tours, ses murs latéraux ont résisté à l'incendie. Notre-Dame semble rester debout. Et on n'a pas à déplorer de pertes humaines.

Aussi, l'exclusivité donée par l'information officielle à l'événement - pas une seule autre nouvelle ni de France,  ni du monde, sauf les cours de la Bourse ! - crée une impression de malaise, comme si le pouvoir macronien utilisait l'incendie de la cathédrale comme un anasthésiant, lui permettant de reprendre pied dans la vie publique et de redevenir  son acteur clef.

Effacés du paysage les gilets jaunes, les millions de Français au bord ou dans la misère, la mauvaise image du Président ?

Macron Premier, utilisant l'émotion nationale troquée en union nationale, tente de se hisser au haut de l'échelle comme un chef dans la tourmente.  Il se veut évèque rassemblant son troupeau. Pour qu'on le voit , pour qu'on l'entende à travers la fumée ravageant Notre-Dame.

Les Français revenus sur terre retrouvent leurs tracas quotidiens. Et ceux qui en sont responsables. La vie reprend son cours. 

C'est pour quand la déclaration du Président, en réponse aux gilets jaunes ?

 

 

Tag(s) : #Macron
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :