Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi le CETA est un très grave danger

et consumimur igni 

Si on devait se souvenir à quel point Macron est un menteur et un apologue du double langage, il suffirait de voir comment il s’y prend pour faire ratifier le CETA, et même il souligne qu’il est pressé. Nicolas Hulot, l’éphémère ministre de l’écologie des macroniens souligne qu’il serait catastrophique de signer ce traité qui est déjà en vigueur cependant[1].

Il demande donc aux députés de ne pas trahir les intérêts français mais aussi ceux de la lutte pour une amélioration de l’environnement. Le cuistre qui squatte l’Elysée lui répond à sa manière en lui disant qu’il aurait dû le dire avant, et que de toute façon cet accord va dans le bon sens[2].

Quand Macron parle de bon sens, il faut se méfier. On ne sait pas comment il définit le bon sens. Certainement le CETA va dans le sens des intérêts des multinationales et de la forme industrielle de l’agriculture. Mais on sait que Macron est le pire menteur que la France ait produit dans la classe politique. En effet, avec le CETA, le Canada va pouvoir exporter chez nous de la viande pourrie, produites à partir de farines animales, à l’aide d’antibiotiques, etc. Evidemment faire venir des bêtes du Canada ça coûte très cher, en transport, et en pollution notamment, et donc pour que ce soit rentable il faut vraiment produire à un coût minimum. Il ne fait aucun doute que la canaille LREM va ratifier ce traité pourri. Ils vont avancer que c’est bon pour l’emploi et pour la croissance. Même des économistes très bien intentionnés n’arrivent pas à démontrer un gain évident pour la France[3].

Ils étaient pourtant payés pour ça. Lionel Fontagné avançait que le gain pour les 15 ans à venir serait de 10 € par Français[4] !

Le gain serait de 4 centimes par an et par Français ! Autant dire rien, étant donné les sources potentielles d’erreur statistiques, ça ne compte pas. Comme pour tous les traités de libre-échange, on promet la croissance et l’emploi, et au final on a la perte d’activité et le chômage. On l’a vérifié avec l’ALENA, ou encore le TAFTA, on prétendait à chaque fois que ça créerait des millions d’emplois, et au final cela n’a pas été le cas pour l’ALENA, on parle même d’un effet négatif sur l’emploi aux Etats-Unis et au Mexique, mais pour le TAFTA on a dû réviser les calculs et on est retombé sur des chiffres dérisoires en matière de croissance et d’emplois.  

Pourquoi le CETA est un très grave danger

Résultat de recherche d'images pour "CETA Images"

Tag(s) : #Impérialisme, #CETA
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :