Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résultat de recherche d'images pour "Amérique latine Carte"

Colombie : des centaines de milliers de personnes dans les rues contre Ivan Duque (IMAGES) Manifestation lors d'une grève nationale organisée par des étudiants, des syndicats et des groupes autochtones pour protester contre le président colombien Ivan Duque à Medellin, en Colombie, le 21 novembre 2019.

Colombie : des centaines de milliers de personnes dans les rues contre Ivan Duque (IMAGES)

 

RT France

Colombie : des centaines de milliers de personnes dans les rues contre Ivan Duque (IMAGES)

Des manifestations monstres ont eu lieu dans plusieurs grandes villes colombiennes le 21 novembre lors d'une journée de grève nationale pour protester contre la politique menée par le président de droite Ivan Duque, allié de Washington. La vague de protestations qui secoue l'Amérique latine ces dernières semaines vient d'atteindre la Colombie. Des centaines de milliers de personnes, selon les chiffres rapportés par l'AFP (200 000 d'après la ministre de l'Intérieur Nancy Patricia Gutierrez, plus d'un million pour les organisations à l'origine du mouvement), sont descendues dans les rues du pays le 21 novembre, lors d'un mouvement social de grande ampleur contre le président Ivan Duque, très impopulaire après moins de 18 mois au pouvoir. 

Allié de Washington et ouvertement hostile au gouvernement vénézuélien de Nicolas Maduro, Ivan Duque qui n'a pas de majorité au parlement et pâtit d'une impopularité de 69% selon les sondages, a été confronté le 21 novembre à une grève nationale, accompagnée de marches convoquées par des syndicats de travailleurs auxquels se sont joints les étudiants, des organisations indigènes, des mouvements de défense de l'environnement et d'opposition, dénonçant les politiques du gouvernement de droite.

«La Colombie a gagné en cette journée historique de mobilisation citoyenne», a estimé dans un communiqué le Comité national de grève, regroupant les organisateurs, qui ont sollicité une réunion «immédiate» avec le président et appelé «les citoyens à se tenir prêts à mener de nouvelles actions dans la rue si le gouvernement persiste dans son indifférence face aux revendications».

Dans la soirée, le président a affirmé avoir entendu les manifestants mais n'a pas répondu à la requête de dialogue direct. «Aujourd'hui, les Colombiens ont parlé. Nous les entendons. Le dialogue social a été la bannière principale de ce gouvernement. Nous devons l'approfondir avec tous les secteurs de cette société», a-t-il déclaré.

Les organisations à l'origine du mouvement revendiquent plus d'un million de manifestants à travers le territoire tandis que la ministre de l'Intérieur, Nancy Patricia Gutierrez, a pour sa part fait état de près de 207 000 manifestants.

Concerts de casseroles

La journée de grève du 21 novembre, globalement pacifique, s'est achevée par des incidents violents entre manifestants et forces de l'ordre, et des «cacerolazo», des concerts de casseroles ont retentit dans tout le pays. Ils entendaient dénoncer les violences de policiers anti-émeute. A Bogota, le concert a duré plus de deux heures.
 

Les casseroles ont aussi résonné à Cali, troisième ville du pays, où un couvre-feu a été décrété par le maire de 19 heures à 6 heures en raison d'«actes de violence» et de «pillages». Des habitants armés y surveillaient des immeubles et des résidences pour éviter des vols, a constaté un photographe de l'AFP.

Dans le centre de la capitale, des affrontements ont eu lieu à la tombée de la nuit, des personnes cagoulées, ou la tête couverte d'une capuche, jetant des pierres et autres projectiles contre les forces de l'ordre, qui ripostaient avec des gaz lacrymogènes.

Au moins 42 civils et 37 policiers ont été blessés au cours d'affrontements, et 36 personnes ont été arrêtées dans tout le pays, selon le bilan des autorités colombiennes. La Colombie est le fer de lance de l'impérialisme yankee en Amérique latine Se disant lassés de la corruption et de l'insécurité, les manifestants ont dénoncé des velléités du gouvernement de flexibiliser le marché du travail, d'affaiblir le fonds public des retraites en faveur d'entités privées, et de reculer l'âge de la retraite. Les étudiants ont pour leur part réclamé des moyens pour l'enseignement public, et les indigènes des mesures de protection après l'assassinat de 134 d'entre eux depuis l'arrivée de Ivan Duque au pouvoir en août 2018.

En savoir plus

sur RT France :

 https://francais.rt.com/international/68199-colombie-centaines-milliers-personnes-dans-rues-contre-ivan-duque
 

Tag(s) : #Colombie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :