Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

RT France

 

Dénonçant un «manque de considération», les sapeurs-pompiers en grève manifestaient à Paris ce 28 janvier. Des heurts ont éclaté entre les forces de l'ordre et des manifestants, notamment lorsque ceux-ci ont bloqué le périphérique.

Ce 28 janvier, des sapeurs-pompiers en grève ont bloqué le périphérique à Paris au grand dam de la préfecture de police, peu avant une manifestation qui est partie de la place de la République en direction de la place de la Nation. Immolation symbolique, fumigènes, sirènes, pétards : les pompiers se sont montrés bien décidés à faire entendre leurs revendications. Des heurts ont éclaté à plusieurs reprises entre des manifestants et les forces de l'ordre.

 

En début d'après-midi, de nombreux pompiers se sont rassemblés place de la République à Paris pour défiler en cortège à l'appel de l'intersyndicale, qui dénonce le «manque de considération» des autorités envers leur corporation.

C'est le cas de Loïck qui explique la colère qui règne dans sa profession au micro du reporter de RT France Fabien Rives. Il regrette le manque d'écoute du gouvernement qui ne veut pas reconnaître les pompiers dans la catégorie professionnelle «dangereuse et insalubre». Si leurs revendications sont spécifiques à leur profession, Loïck estime que la fronde actuelle contre la réforme des retraites concerne également les sapeurs-pompiers.

 

Immolation symbolique, coups de matraques et gaz lacrymogènes

Peu après 14h, la manifestation s'est élancée en direction de la place de la Nation au son des sirènes de pompiers et de pétards.

En guise de symbole de leur détresse, deux pompiers se sont immolés par le feu en pleine avenue de la République. Immolation rapidement éteinte par leurs confrères.


 

Attention, les images ci-dessous peuvent être choquantes

Principale revendication : les pompiers réclament la revalorisation de leur prime de feu qui est actuellement à hauteur de 19% de leur salaire de base. Cette prime n'a pas été revalorisée depuis 1990.

En moins d'une heure de manifestation, des tensions ont commencé à éclater entre pompiers et forces de l'ordre. Coups de matraque et gaz lacrymogènes ont commencé à pleuvoir sur les manifestants, comme le rapporte le journaliste Jonathan Moadab, présent sur place.

C'est le cas de Loïck qui explique la colère qui règne dans sa profession au micro du reporter de RT France Fabien Rives. Il regrette le manque d'écoute du gouvernement qui ne veut pas reconnaître les pompiers dans la catégorie professionnelle «dangereuse et insalubre». Si leurs revendications sont spécifiques à leur profession, Loïck estime que la fronde actuelle contre la réforme des retraites concerne également les sapeurs-pompiers.

 

Les images montrent en outre une mêlée avec d'un côté les pompiers en tenue et casques, et de l'autre les CRS en tenue également.

 

Les pompiers manifestants ont entonné la Marseillaise avant d'arriver à Nation, terme de la mobilisation.
 

Des scènes de violence au terme de la manifestation

Des tensions sont de nouveaux survenues, notamment, lorsque des manifestants ont tenté de forcer un mur anti-émeutes des forces de l'ordre.

 

L'un de nos reporters filme en direct les tensions, en fin d'après-midi, cours de Vincennes, près de la place de la Nation. 

Un autre de nos reporters a fait état de plusieurs blessés à déplorer.

La préfecture de police de Paris a fait savoir sur Twitter, vers 17h30, que deux personnes avaient été interpellées sur le cours de Vincennes.

De nombreuses revendications

Plus tôt dans l'après-midi, les pompiers avaient bloqué le périphérique de la capitale, à la surprise générale. La préfecture de police avait alors dénoncé sur Twitter l'«inadmissible blocage du périphérique intérieur [dans le] secteur [de la] Porte de Bagnolet par certains pompiers professionnels qui ne respectent pas l’itinéraire déclaré».

Cette manifestation s'inscrit dans le cadre d'une journée nationale de mobilisation, qui n'est pas la première du genre. Les pompiers avaient déjà défilé à Paris en octobre. Outre la prime de feu, de nombreuses revendications alimentent leur colère : la non-reconnaissance de leur métier comme une profession à risques impacte leurs salaires et leurs retraites de manière négative. Ils dénoncent également le manque d'effectifs ou encore les nombreuses agressions à leur encontre.

En savoir plus sur RT France et visionner les nombreuses videos prises par les journalistes de RT  France, cliquez ci-dessous

https://francais.rt.com/france/70803-blocage-peripherique-manifestation-pompiers-se-font-entendre-a-paris

 

Tag(s) : #Retraites Pompiers

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :