Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résultat de recherche d'images pour "Berger et Macron Images"

Face à la décision du pouvoir macronien de sursoir à l'application de l'âge pivot, sous réserve d'avoir trouvé un compromis sur le financement des retraites, la CFDT exprime sa satisfaction :

"On est bien contents d'avoir réussi à faire admettre le retrait de l'âge pivot par le gouvernement", se félicite Frédéric Sève, le secrétaire national de la CFDT chargé du dossier des retraites dimanche 12 janvier sur franceinfo. "C'est une grande satisfaction, ça retire du champ une mesure que l'on contestait, car on la trouve injuste", ajoute-t-il.

Aussitôt, Macron et son gouvernement jubile : "Le front syndical est mainenant fissuré ! Comme si la CFDT avait effectivement participé à la mobilisation sociale ! ET la CFDT (et l'UNSA, désavouéepar sa base à la RATP), ne sont pas seuls à crier victoire.

Geoffroy Roux de Bézieux, le patron du Medef, est prêt à transiger sur l’âge pivot mais assure que, pour financer la réforme des retraites, « il faudra travailler plus longtemps ». Quant à une hausse des cotisations patronales, Roux de Bézieux est catégorique : "Il ne peut en être question !"
Le capital ne veut pas consacrer un centime de plus au financement des retraites. Autrement dit les
60  milliards perçus en 2019 au titre des dividendes des actionnaires du CAC 40 ne seront pas mis à contribution.

 

Alors qui paiera avec le soutien de la CFDT ?

On découvre ainsi la manoeuvre de celle-ci, et du Berger du troupeau gouvernemental comme nous le prévoyons ldès le 18 décembre dernier :

Ce qu'écrivait alors Jean LEVY :

 

Par Jean LEVY

Malgré les soucis que peut causer la grève des transports  à la population , celle-ci continue de soutenir le mouvement social. On comprend l'exaspération de Macron et de son gouvernement face à cette situation. 

Une seule issue pour le pouvoir : casser la grève.

Mais comment ?

La CFDT  étant  restée en dehors - sauf ses syndicats SNCF et RATP - la confédération ne peut pas briser le mouvement social du dedans. 

Aussi Macron, Philippe et le Medef  ont fait appel à leur Berger pour trouver une solution : faire entrer la CFDT dans la grève pour tenter de casser celle-ci en en sortant.

Fallait-il encore une bonne raison à cette centrale de rallier le mouvement.  

Chacun se souvient de la déclaration de Berger sur la fameuse" ligne rouge" à ne pas franchir par le gouvernement : fixer l'âge pivot à 64 ans pour bénéficier d'une retraite entière.

Mais le souci premier de Macron est de casser le système par répartition et de lui substituer la retraite par points, avec l'objectif que celle-ci conduise chacun à rechercher un appoint nécessaire avec une assurance privée.

C'est depuis toujours l'objectif de ce secteur  : se substituer au système par répartition, compte-tenu du magot que représente, pour les fonds d'investissement, l'apport de la masse des cotisations des retraités.

Donc, pour le pouvoir, l'âge pivot à 64 ans n'est qu'un moyen supplémentaire de faire des économies. Par contre, c'est le chiffon rouge pour la CFDT, qui n'a rien contre le système par points.

Rien de plus facile pour le gouvernement que de franchir la ligne rouge en agitant le chiffon et permettre à Berger de jouer les effarouchés rejoignant le mouvement social...

Pour mieux en sortir dès que Philippe aura – provisoirement – retiré l'âge pivot de son programme.

Le Premier ministre donne crédit à ce scénario quand il dit souhaiter reprendre langue avec les syndicats pour « négocier » à partir de sa déclaration de mardi dernier, présentée alors comme la version définitive des décisions gouvernementales en matière de retraites .

Le passé ne plaide pas en faveur de la CFDT.

Mais l'ampleur de la colère populaire qui s'exprime par le mouvement social et le soutien massif de celui-ci dans l'opinion, ne permettra pas la division des salariés et des retraités engagés dans cette bataille.

Car la victoire est dans l'union.

Et aujourd'hui nous ajoutons :

dans la poursuite de l'action

CGT - Sud - FO - CGC - FSU -SYNDICATS ETUDIANTS

 

Tag(s) : #Retraites Berger - Macron
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :