Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Image d'illustration

Après l'affaire Griveaux, les kremlinologues professionnels, les poutiniens du petit matin, les ex-soviétologues avertis y vont de leur petite musique pour explorer la piste enneigée de l’ennemi venu du froid pour semer le trouble dans notre bonne vieille démocratie.

 

On ne la lui fait pas à Alain Duhamel. A peine éclatée l’affaire Griveaux, le célèbre éditorialiste exposait sur BFMTV une thèse que l’on pourrait résultat ainsi : là où il y a du Russe, il y a du Poutine.

 

Bon, c’était dit plus finement (encore que…), c’était juste suggéré, pas question de prêter le flanc à l’accusation de conspirationnisme, non non, mais enfin, sachant ce que l’on sait des moeurs de la Russie (pas grand-chose en fait), on peut supputer que derrière le grand Piotr Pavlenski, il y a sans doute la main de l’ours russe.

 

Depuis, c’est un festival. Partout, sur un mode plus ou moins suggestif, on explique que le couple Pavlenski/Alexandra de Taddeo, ne peut pas avoir agi seul, quand bien même eut-il reçu l‘appui de l’incontrôlable Juan Branco. Chaque journal, chaque chaine de télévision, avec plus ou moins de délicatesse, échafaude des plans dignes d’un roman de John Le Carré.

 

LIRE LA SUITE :

Tag(s) : #Affaires Russie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :