Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Drapeaux Chine, Pays De France, Coopération De Poignée De Main ...

Coronavirus : la France a commandé plus d'un milliard de masques à l'étranger, notemment en  Chine   - Commentaire de Jean LEVY

600 millions de masques : l’objectif du « pont aérien » en préparation entre la Chine et la France

La rotation des avions pourrait durer plusieurs mois, en fonction des aléas de la production, afin de combler la pénurie de matériels dont souffrent les hôpitaux français.

Six cents millions de masques chinois, dont 74 millions de FFP2, les protections respiratoires les plus performantes. Tel est l’objectif spectaculaire du marché, en plusieurs volets, qu’est en train de passer la France avec des fabricants de la région de Shenzhen, en urgence. Confronté à la nécessité de reconstituer des stocks quasi vides, pouvant mettre en danger la vie des Français, selon ses détracteurs, le gouvernement compte mettre en place un « pont aérien » avec la Chine.

Des appareils respiratoires sont aussi prévus, mais la question des tests du coronavirus demeure irrésolue. La rotation des avions pourrait durer près de quatorze semaines, selon les informations du Monde, en fonction de la rapidité de la production sur place. Un avion-cargo doit décoller le 29 mars, pour ramener 10 millions de masques. Un autre le 31 mars, avec une quantité similaire attendue.

 

 Nous avons prévu des avions-cargos qui iront en Chine chercher les masques. Ils sont prévus, ils sont affrétés, on peut évoquer l’image du pont aérien. De fait, c’est ce qui va se passer », a expliqué le premier ministre, Edouard Philippe, au Sénat, le 25 mars.

Il a fallu raccourcir au maximum les délais, trouver les premiers trajets, sans disposer de toutes les garanties sur la qualité des livraisons à venir. Un marché interministériel d’affrètement en urgence a été passé le week-end des 21 et 22 mars, mentionnant déjà quatre vols – à 1,5 million d’euros l’aller-retour – de 10 millions de masques chacun. L’ordonnateur est la direction des achats de l’Etat (DAE), qui relève du ministre des finances et des comptes publics. La DAE procède à ces achats sous l’autorité du premier ministre.

 

Ça n'empêche pas Nicolas                                                   Ça n'empêche pas Nicolas
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Enfin, une bonne initiative !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mais pourquoi avoir attendu des semaines pours'adresser à la Chine, alors que le gouvernement français constatait l'immensité des besoins - en masques, entre autres - et l'absence de stocks ?
Les commentaires hargneux à la télé des chiens de garde du capital, à cette opération survie s'inquiétent des bénéfices que pourrait enregistrer la Chine populaire en matière de propagande pour la cession de ce matériel à la France . Ce sont les seules réactions à cete aide de Pékin à notre pays...
 
Deux questions restent à poser à Macron :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
1) - Pourquoi Macron et son clan n'ont-ils pas  mobilisé l'industrie française en temps voulu pour reconstituer des stocks de matériel sanitaire manquant cruellement aux hôpitaux (masques de toutes catégorie, appareils de soins...) ?
Par souci d'économie, comme la réduction de 4000 lits dans les hôpitaux (rien qu'en 2019), la non embauche de personnel soignant, opérations jugées non rentables pour le capital,
et du fait de la volonté de Macron de sacrifier les services publics au bénéfice des intérêts privés.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
2) - Pourquoi n'avoir pas, dans l'urgence, commandé en temps voulu du matériel  sanitaire à l'étranger, et d'abord en Chine, premier fabriquant mondial ? Par Idéologie anticommuniste pour ne pas faire de publicité au système là-bas en vigueur ?
 
L'inquiétude sanitaire qui s'est emparée des Français ne doit pas se substituer à cette volonté de mettre en accusation non seulement Macron et son clan, mais le système qui l'a porté aupouvoir pour mener sa politique au service du capital financier et industriel.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
C'est la tâche que Ca n'empêche pas Nicolas s'est donnée.
 

Jean LEVY

Tag(s) : #Coronavirus - Macron

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :