Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dominique Strauss-Khan

Dominique Strauss-Khan AFP

De gauche à droite: Arnaud Leroy, Benjamin Griveaux, Sibeth Ndiaye, Ismaël Emelien, Richard Ferrand, Jean-Marie Girier, Julien Denormandie, Stéphane Séjourné et Sylvain Fort arrivent à l’Élysée pour l’investiture d’Emmanuel Macron, le 14 mai 2017.

De gauche à droite: Arnaud Leroy, Benjamin Griveaux, Sibeth Ndiaye, Ismaël Emelien, Richard Ferrand, Jean-Marie Girier, Julien Denormandie, Stéphane Séjourné et Sylvain Fort arrivent à l’Élysée pour l’investiture d’Emmanuel Macron, le 14 mai 2017. Liewig Christian/ABACA/Liewig Christian/ABACA

De DSK à Macron, l’irrésistible ascension de la «bande de la Planche»

RÉCIT - Anciennes petites mains de la campagne de Dominique Strauss-Kahn pour la primaire du PS en 2006, puis architectes de l’aventure d’Emmanuel Macron de Bercy jusqu’à l’Élysée, ces ambitieux se distinguent par leur loyauté et leur sens de l’effort. Ils sont les gardiens du temple macroniste.

C’est l’histoire d’un groupe d’amis qui ont gravi ensemble les marches du pouvoir. Un cercle très soudé, le canal historique de la campagne d’Emmanuel Macron, aujourd’hui acteurs incontournables du quinquennat. Cette «bande de la Planche» - du nom de la rue où ils se sont rencontrés -, c’est aujourd’hui «trois ministres, un patron de parti, et un candidat à la mairie de Paris», liste Benjamin Griveaux, qui rentre dans cette dernière catégorie. Un réseau «très bien organisé, structuré, qui occupe tous les postes les plus stratégiques», envie un observateur qui n’en fait pas partie. Ils s’appellent Ismaël Emelien, Stanislas Guerini, Benjamin Griveaux, Cédric O, Adrien Taquet, mais aussi Emmanuel Miquel, Sibeth Ndiaye, Stéphane Séjourné, Julien Denormandie, Sylvain Fort et Jean-Marie Girier, qui ont petit à petit rejoint le cercle. Le cœur battant de la macronie, pour beaucoup peu ou pas connus du grand public, plus à l’aise dans l’ombre que sous les projecteurs.

Le retour des pharaons ? Moqueurs, des macronistes de premier plan s'amusent en privé à qualifier les anciens socialistes, retirés de la vie publique, de «Toutankhamon de la politique». En cette crise sanitaire, certains, comme Arnaud Montebourg ou Benoît Hamon, tentent pourtant de revenir sur le devant de la scène. D'autres sont même directement sollicités par des cadres de La République en marche, comme un certain... Dominique Strauss-Kahn.

Ferrand salue «la profondeur et la hauteur» de l'analyse

Le Parisien raconte lundi 20 avril que plusieurs figures du mouvement présidentiel lui ont récemment téléphoné après avoir lu sa très longue analyse, publiée début avril dans la prestigieuse revue Politique Internationale «DSK» a ainsi été joint par Richard Ferrand. Le président de l'Assemblée nationale a confié au quotidien n'avoir rien «lu de plus intelligent» sur la crise, saluant «la profondeur et la hauteur» de son analyse.

L'ancien cadre socialiste, rattrapé par plusieurs scandales d'agressions sexuelles au début des années 2010, a également échangé avec Stanislas Guerini, le délégué général de La République en marche. Les deux hommes ont convenu que la crise économique à venir allait être d'une «grande ampleur» et qu'elle était jusqu'alors «largement sous estimée». Un coup de fil a aussi été passé par le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, et par d'autres têtes pensantes de LREM.

Des «strauss-kahniens» devenus macronistes

Les sorties médiatiques de «DSK» sont rares tant l'homme est devenu infréquentable en politique à la suite de ses affaires judiciaires. En Macronie, il reste pour autant une figure respectée. Pour cause : de nombreux jeunes cadres «strauss-kahniens», qui soutenaient sa candidature pour l'élection présidentielle de 2012, ont noyauté le mouvement présidentiel dès sa création en 2016 et sont aujourd'hui - à l'image de Stanislas Guerini - aux manettes du parti. En temps de crise, leur mentor reste donc une ressource privilégiée. Au point de le réhabiliter?

 

 

Tag(s) : #DSK - Macron
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :