Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La gauche hantée par la fracture du référendum de 2005 - Libération Pour rappel : La forfaiture du 29 mai 2005 | FINAL S CAPE

Album - Référendum du 29 mai 2005 - Le blog de David Noël ...

Quinze ans ont passé : le 29 mai 2005, le peuple consulté répondait NON à un projet de constitution européenne, qui consacrait l'abandon de la souveraineté de la France. Les gouvernements successifs, soutenus par la droite et le PS, ont passé outre le verdict populaire : ils ont signé le traité de Lisbonne.

Ce que les citoyens avaient rejeté par la porte nous était imposé par la fenêtre

On mesure aujourd'hui l'extrême gravité de cet acte  : l'intégration européenne a rendu notre pays dépendant de l'étranger pour nos besoins nationaux. Chacun peut en faire l'amer constat en matière sanitaire avec la pandémie du coronavirus. Non seulement les décrets bruxellois ont imposé la diète question budget de la santé, mais la fabrication de médicaments et de matériel de soins a été abandonnée sur notre sol, ce qui nous rend démuni et tributaire des autres. 

 La recherche du plus haut taux de profits a motivé cette politique funeste, dont le bilan se compte en nombre de morts.
Et elles sont toujours au pouvoir, les forces politiques qui nous ont conduit là. Et avec Emmanuel Macron à l'Elysée, celles-ci voulaient aller beaucoup plus loin encore avec leur idée de "souveraineté européenne".

Autrement dit : l'effacement total de la France.

Certes, avec la pandémie et ses effets, le langage présidentiel s'est modifié. Adieu le discours de la Sorbonne ! Macron se sert beaucoup du mot souveraineté.C'est le chat déguisé en souris. 

Quinze ans ont donc passé depuis le NON majoritaire des Français à l'intégration européenne.
Ne serait-il pas temps pour eux de faire respecter leur choix ?

Jean LEVY

 

Tag(s) : #Union européenne, #Referendum

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :